La NASA admet que son super lanceur spatial ne sera pas prêt pour l’année prochaine

Espace

Par Fabio le

Le Space Launch System, c’est le nom du lanceur spatial lourd américain développé par la NASA depuis 2011 dont le vol inaugural devait avoir lieu en novembre 2018, ne sera pas prêt, à concédé l’Administration nationale de l’aéronautique et de l’espace.
Concept d’artiste du SLS.

Conformément aux prévisions de plusieurs audits (ici ou ici), le super lanceur ne sera pas prêt à temps. La NASA a d’ailleurs confirmé par la voix de l’officiel Bill Gerstenmaier qu’elle allait revoir son calendrier et donner de nouvelles échéances à la rentrée prochaine.

Plusieurs raisons invoquées

Les causes de ce retard sont multiples. Des raisons de budget peuvent être invoquées, notamment parce que le Space Launch System n’est pas le seul chantier auquel s’est attaqué l’agence spatiale américaine, qui développe également une nouvelle capsule de voyage (Orion) et veut améliorer les infrastructures au sol du Kennedy Space Center. Des raisons techniques ont également été mises sur le tapis, un certain nombre de défis demandant encore à être résolus.

Le nouveau plan de marche sera donné par la NASA en septembre prochain. Il faut désormais s’attendre à un lancement autour de 2019 (sans équipage), puis un autre avec équipage aux alentours de 2021. Soit 9 ans avant la deadline fixée par Donald Trump, qui voudrait envoyer un Homme sur Mars d’ici 2030.

Source: Source