Samsung Galaxy S8 : Certains composants ne sont pas les mêmes selon les versions

Smartphone

Par Henri le

Le Samsung Galaxy S8 se porte bien. Tellement bien que Samsung changerait parfois un composant pour répondre à la demande.

Le dernier flagship de Samsung se vend bien et sa production semble intensive. Le coréen serait donc parfois obligé de mettre du hardware de génération précédente. Ce n’est pas une première dans l’industrie puisque le patron de Huawei lui-même avait déclaré que le choix des composants des téléphones pouvait varier selon la production de ce dernier.

C’était notamment le cas du Huawei P10, dont la mémoire de stockage pouvait être de type eMMC lorsque la production de mémoire UFS (plus rapide) était insuffisante.

Une mauvaise habitude ?

Il semblerait qu’il en soit de même avec les Galaxy S8 et S8+. En comparant leurs smartphones, les utilisateurs du célèbre forum XDA-Developers ont constaté que certains appareils disposaient de mémoire en UFS 2.0 contre de l’UFS 2.1 sur d’autres téléphones. La différence est certes moins importante que chez Huawei, mais les débits de lecture et d’écriture sont théoriquement plus élevés sur la dernière génération.

Les smartphones vendus en Europe, et équipés d’un SoC Exynos et de puces UFS Samsung ne seraient apparemment pas affectés. Seuls les modèles équipés de processeurs Snapdragon 835 sont concernés.

Sur ces derniers, la mémoire UFS est fournie par Samsung ou Toshiba. Quoi qu’il en soit, les différences ne devraient pas être clairement perceptibles puisque la technologie n’est pas changée comme sur le Huawei P10. Mais c’est toujours bon à savoir.