Ocean Cleanup : le nettoyage des océans va démarrer plus tôt que prévu

Général

Par Auré le

En raison des courants, les déchets en plastique s’accumulent dans cinq zones de l’océan mondial, les gyres océaniques, dont le plus grand mesure six fois la France.

Il y a 5 ans, le jeune Néerlandais Boyan Slat, lançait Ocean Cleanup, un projet visant à retirer les déchets plastiques qui s’accumulent dans les océans. Alors que ce grand nettoyage devait initialement débuter en 2020, il vient d’annoncer que celui-ci commencerait dans un an.

« Éliminer les continents de plastique »

À l’origine, Boyan Slat et son équipe d’Ocean Cleanup comptaient déployer un gigantesque écran flottant à la surface de l’océan (de 100 km de long fixé au fond de l’océan) pour capturer les déchets en plastique. La plus grande plaque de déchets formée par les courants se trouvant actuellement dans le Pacifique entre Hawaï et la côte californienne. Mais cinq années de recherche supplémentaires leur ont permis de démontrer qu’une multitude de petits systèmes libres seraient plus efficaces compte tenu des courants océaniques.

Une trentaine d’écrans d’un à deux kilomètres de long, attachés non plus au fond, mais à une ancre flottante vont ainsi être déployés. Grâce à leur ancre, les écrans suivront les mouvements des océans, tout en dérivant un peu moins vite que les déchets en plastique pour les accumuler.

« Pour attraper le plastique, il faut agir comme le plastique », a expliqué B. Slat lors de sa présentation.

Plus légers et plus robustes que leur première création, ces écrans seraient également beaucoup moins coûteux à produire. Testés en mer du Nord, Boyan Slat espère nettoyer 50 % de la grande plaque de déchets du Pacifique d’ici cinq ans.

Source: Source