DJI lance le Spark, son mini drone à 599 euros contrôlable avec des gestes !

drone

Par Gregori Pujol le

DJI vient de dévoiler le Spark, un mini drone facile à utiliser, qui peut décoller depuis la paume de la main, et qui sera disponible à partir de la mi-juin pour 599 euros !

Le Spark est également le premier drone à être contrôlable uniquement avec des gestes ! Quand il décolle de votre main, il entre automatiquement en mode Gestes. Le système PalmControl reconnaît les mouvements de la main et les interprète comme des instructions pour se déplacer, pour voler en stationnaire ou pour atterrir dans votre main. En mode Geste, vous pouvez aussi indiquer au Spark de s’éloigner, de prendre un selfie et le rappeler en utilisant vos mains uniquement. Ne vous inquiétez pas, vous pouvez aussi le contrôler avec une radiocommande ou un smartphone, et son poids n’est que de 300 grammes ! Il sera disponible en 5 coloris : Sommet blanc, Ciel bleu, Pré vert, Magma rouge et Aube jaune.

De nouvelles fonctionnalités pour des vols fun

Le Spark propose de nouvelles options de vol comme QuickShot qui est composée de quatre options de vol qui rendent la création de plans professionnels simple et amusante : Rocket, le Spark s’envole à la verticale en orientant la caméra vers le bas; Dronie, il recule en s’éloignant du sujet; Cercle, il tourne autour du sujet; Et Spirale, il s’élève en tournant autour du sujet, à la façon d’une spirale. En activant l’une de ces options, le Spark crée automatiquement une vidéo de dix secondes de votre vol, prête à être partagée.

TapFly indique au Spark vers quel point se diriger ou dans quelle direction voler, en appuyant uniquement sur l’écran de votre appareil mobile. En mode ActiveTrack, le Spark reconnaît et suit automatiquement l’objet que vous sélectionnez, en le conservant au centre du cadre. Notez que le mini drone est d’ailleurs capable de détecter les obstacles devant lui.

Enfin, en mode Sport, le Spark peut atteindre une vitesse maximum de 50 km/h (31 mph). Dans ce mode, la nacelle passe en vue à la première personne (FPV) par défaut, la caméra suit alors l’inclinaison de l’appareil en vol. Le Spark est aussi compatible avec les dernières DJI Goggles.

Photos et vidéos à l’honneur

Petit et léger, le Spark embarque une caméra avec un capteur CMOS 1/2.3 pouce qui prend des clichés de 12 mégapixels et enregistre des vidéos en haute définition à 1080p. Il dispose d’une nacelle mécanique 2-axes et de la technologie UltraSmooth réduisent les vibrations et l’effet d’obturateur déroulant significativement.

Le Spark emprunte les modes de capture des précédents drones DJI et en ajoute deux nouveaux : Pano et Focus idéal (ShallowFocus). Lorsqu’elle est en mode Pano, la caméra crée des panoramas horizontaux ou verticaux en déplaçant la nacelle et en ajustant l’orientation de l’appareil, en prenant plusieurs clichés puis en les assemblant. Le Focus idéal du Spark intensifie la netteté d’une zone de l’image et adoucit celle du reste de l’image pour donner un effet de flou et créer des images différentes avec une faible profondeur de champ.

Vol sécurisé mais autonomie réduite

Le système FlightAutonomy du Spark inclut la caméra principale, le VPS (système de positionnement optique inférieur), le système de détection 3D frontal, le double système de positionnement satellite (GPS et GLONASS), un module de mesure de l’inertie de haute précision et 24 processeurs puissants. Cet ensemble permet au Spark de voler en stationnaire avec précision jusqu’à une hauteur de 30 m (98 mètres) et de détecter des obstacles jusqu’à 5 m (16 pieds) en avant.

À l’instar des drones DJI récents, le Spark peut revenir à son point de départ automatiquement si le signal GPS est suffisamment fort. Avec la radiocommande, si le niveau de batterie est trop faible, si la connexion est perdue ou si l’utilisateur appuie sur le bouton RTH de retour au point de départ, le Spark se dirige vers le point de départ enregistré tout en détectant les obstacles sur son passage. Comme pour tout drone DJI récent, le Spark intègre les systèmes DJI de limitation géographique GEO ou NFZ. Grâce à la radiocommande (en option), la transmission vidéo en temps réel du Spark atteint 720p jusqu’à une distance de 2 km.

Point négatif, le Spark est alimenté par une batterie LiPo à haute densité énergétique et présente ainsi un temps de vol maximum de 16 minutes.

Prix et disponibilité

Le prix de vente du Spark aux États-Unis, avec une paire d’hélices supplémentaire et un câble USB pour le recharger, est fixé à 599 euros. Le bundle Spark Fly More qui inclut une radiocommande, des hélices, des protections d’hélices, une batterie supplémentaire, une station de recharge de batterie, un sac en bandoulière et tous les câbles nécessaires est proposé à un tarif de 799 euros. Les précommandes du Spark seront expédiées à partir de la mi-juin.