Si vous n’arrivez pas à vous procurer de Nintendo Switch, c’est à cause d’Apple et ses iPhone

Jeux Vidéo

Par Mathieu le

Nintendo ne s’attendait certainement pas à ce que sa nouvelle console, la Switch, se vende aussi bien en l’espace de quelques mois. Sortie le 3 mars dernier, cette dernière est continuellement en rupture de stock et peu de commerces, spécialisés ou non, réussissent à livrer leurs clients.

Toshiba sous la coupe d’Apple

Selon le Wall Street Journal, cela ne dépendrait malheureusement pas que de Nintendo. La firme nippone aurait ainsi rapidement informé ses fournisseurs qu’elle comptait doubler son estimation de vente initiale, fixée à 10 millions de consoles, et qu’il était nécessaire de produire plus, rapidement. Problème de taille : Nintendo passe par les usines de composants Toshiba qui a confié ne pas pouvoir augmenter les commandes de Switch à cause des « fabricants de smartphones » .

Interrogée par un journaliste du Wall Street Journal, une représentante de Toshiba Corporation a ainsi révélé que « la demande en mémoire flash a écrasé la production et que cette situation devrait rester inchangée jusqu’à la fin de l’année » . Selon les derniers échos de personnes exerçant dans l’industrie, ce serait la demande constante d’iPhone 7 et la production exigée par Apple de l’iPhone spécial 10e anniversaire qui forcerait Toshiba à délaisser la Switch.

À titre de comparaison, Apple a vendu environ 200 millions d’iPhone dans le monde en 2016 tandis que Nintendo compte écouler… 20 millions d’exemplaires de sa console hybride. On comprend mieux pourquoi la Switch n’est clairement pas une priorité pour les sous-traitants.

NAND et Joy-Con

Mais la firme à la pomme croquée n’est pas la seule responsable de la situation. En effet, on apprend que les micro-moteurs intégrés aux Joy-Con seraient très difficiles à trouver, tout comme les dalles LCD que l’on trouve sur la partie portable de la console.

Le véritable problème reste la mémoire (flash) NAND que l’on retrouve dans de très nombreux appareils technologiques. Dès janvier 2016, les analystes expliquaient que si les fabricants de cette mémoire n’augmentaient pas drastiquement leur production, il y aurait de gros problèmes vis-à-vis des constructeurs. Or, rien n’a changé et la prochaine norme, appelée NAND 3D, n’a toujours pas fait son apparition sur le marché.

Quoi qu’il en soit, il vous faudra vous montrer patient jusqu’à la fin de l’année si vous comptiez vous procurer une Nintendo Switch à bon prix et durant une période donnée.