Tremble, Apple ! La Corée du Nord possède désormais son propre iPad

Apple

Par Gaël Weiss le

S’il y a bien un domaine dans laquelle la Corée du Nord est bien championne, c’est celui de la copie et du vol de propriété intellectuelle. Dernière preuve en date, la sortie au pays de Kim Jung-un d’une nouvelle tablette très sobrement nommé iPad.

Comme on peut s’en douter, cet « iPad », ou pour être plus précis ce Ryonghung iPad n’a pas grand-chose à voir avec la véritable tablette Américaine d’Apple. La publicité récemment trouvée dans un magazine dédié au commerce international par le site web NK News la décrit comme un appareil extrêmement modeste.

Une tablette avec pas moins de 40 applications pré-installées

On peut y lire : « Le Ryonghung iPad est un produit populaire auprès de nos clients ». Il faut dire qu’elle a des arguments : elle est équipée d’un SoC à quatre cœurs cadencés à 1,2 GHz, de 1 Go de RAM et d’un « disque dur » (?) de 8 Go. Ce dernier est particulièrement mis en avant puisqu’il contient pas moins de 40 applications. Ces dernières permettent notamment de consulter des informations « provenant de diverses sources numériques ».

Faut-il le préciser ? La marque nord-coréenne n’a pas le droit d’utiliser le terme iPad, qui appartient depuis belle lurette à Apple. Mais au royaume de Kim Jung-un, les lois internationales ne s’appliquent pas souvent.

Ce n’est pas la première fois que l’on entend parler de produits hi-tech nord-coréens. À la fin de l’année dernière, le site Motherboard avait déjà réussi à se procurer une tablette (sous Android) provenant de Corée du Nord. Une tablette hyper-surveillée, qui prend par exemple des screenshots de l’écran lorsque l’on ouvre la moindre application.