Vingt ans après Batman & Robin, le réalisateur Joel Schumacher s’excuse auprès des fans

Cinéma

Par Pierre le

Cette année, nous fêtons les vingt ans du pire film de super-héros jamais réalisé : Batman & Robin. Un film qui a mis un frein aux films dédiés au chevalier noir pendant huit ans et qui est toujours sujet de moqueries aujourd’hui. Son réalisateur, Joel Schumacher, revient aujourd’hui sur ce fiasco et s’excuse.

« Accusé Schumacher, qu’avez-vous à dire pour votre défense ? »

C’est lors d’une interview accordée à Vice que le réalisateur américain est revenu sur cet épisode. Un épisode douloureux pour lui, même s’il est passé à autre chose depuis :

Ecoutez, je m’excuse. Je veux m’excuser auprès de tous les fans que j’ai déçu, car je pense que je leur dois bien ça.

Schumacher admet également qu’il savait très bien que le film n’allait pas être bon, avant même le début du tournage. En effet, la naissance du projet n’a pas été de tout repos. En plus de ne pas vouloir faire de suite, Schumacher a été confronté au départ de Val Kilmer, parti pour tourner avec Marlon Brando dans L’île du docteur Moreau, ainsi qu’aux pressions de la production.

Mais Schumacher assume tout de même son produit final. Quoiqu’il en soit, c’est son film et il en est responsable.

Vous savez, je ne voulais jamais faire de suite (…), mais tout le monde chez Warner voulait que je rempile, et j’ai accepté peut-être par ego. (…) Après Batman & Robin, j’étais une merde (aux yeux des critiques et du public). C’était comme si j’avais assassiné un bébé.

Ecoutez, je suis un grand garçon, j’endosse l’entière responsabilité de cet échec. J’y suis allé à fond et je me sens mal pour l’équipe.

Et quand le journaliste lui demande des explications concernant les bat-tétons, détail qui a fait couler beaucoup d’encre, voici ce que répond Schumacher :

Ha ! Nous vivons dans un monde si sophistiqué que deux petits bouts de caoutchouc peuvent devenir un problème. Ce sera sur ma pierre tombale, je le sais.

Schumacher explique que de Batman (1989) à Batman et Robin (1997), le travail sur le latex et les costumes a considérablement évolué et le réalisateur ainsi que le costumier Jose Fernandez ont voulu en tirer parti :

Je lui ai dit, allons jusqu’au bout et faisons une représentation anatomique parfaite comme sur les statues grecques ou dans les livres d’anatomie. Il a rajouté les bat-tétons et j’ai trouvé ça cool. Enfin, je veux dire, ça a autant dérangé les gens que ça ? Ça vous a dérangé, vous ?

Au moins, Schumacher est lucide quant à son film, qui au final ne mérite pas tant de haine. Batman & Robin est extrêmement mauvais, certes, mais c’est bien pour ça qu’il est devenu culte.

Source: Source