Quel sera le premier pays à lancer son Hyperloop ? La Corée du sud vise l’année 2021

Ville de Geeks

Par Fabio le

Le Pays du matin calme vient de passer un accord avec Hyperloop Transportation Technologies (HTT) et ambitionne une mise en service pour 2021 sur un tronçon Busan-Séoul .

Avec Tesla et SpaceX, Hyperloop est sans doute le projet initié par Elon Musk dont on parle le plus ces derniers temps. Ce dispositif qui pourrait révolutionner le transport au sol, en raison de la vitesse à laquelle il veut transporter les passagers (autour de 1200 kilomètres à l’heure) dans des capsules, est dorénavant l’objet des attentions du monde entier.

Des études sur tous les continents

Si plusieurs entreprises travaillant sur la technologie Hyperloop ont lancé des études de projets aux Etats-Unis et en Europe, l’Asie n’est pas oubliée. La Corée du Sud par exemple, voudrait lancer son tronçon Hyperloop dès 2021. Celui-ci relierait Busan à Séoul, éloignés de 400 kilomètres, en 20 petites minutes. Pour ce faire, le pays vient de signer une collaboration avec Hyperloop Transportation Technologies, une des entreprises (parmi d’autres) travaillant sur le dispositif. Il devra maintenant s’attaquer aux réglementations pour permettre l’installation puis la mise en service du dispositif. En ligne de mire : 2021.

Des avancées rapides

En quelques années et à la faveur des cerveaux de plusieurs entreprises (car Elon Musk n’a volontairement déposé aucun brevet) tels que Hyperloop Transportation Technologies ou TransPod, Hyperloop a connu des avancées rapides. Certaines portions tests ont d’ailleurs déjà été installées au Nevada ou aux Pays-Bas.