Vous pourrez bientôt scruter les comptes des partis politiques

politique

Par Perrine.s le

Si la loi poursuit son chemin entre les deux chambres du Parlement, il sera bientôt possible d’examiner minutieusement les comptes de nos chers partis politiques. Le Sénat n’a pas attendu longtemps avant d’accélérer le processus de moralisation de la vie publique.

Le Sénat est en première ligne pour examiner le projet de loi de la moralisation de la vie publique intitulé « Rétablir la confiance dans l’action publique » et veut frapper encore plus fort. La chambre a adopté lundi un amendement qui permettrait aux citoyens d’examiner les comptes de nos chers partis politiques.

Autre nouveauté introduite par l’amendement de ce projet de loi : les données de comptes annuels ne seraient pas uniquement disponibles sur le Journal officiel, mais sur d’autres publications. Pour couronner le tout, le texte souhaite rendre obligatoire la publication de ces informations en “open data” et autoriser ainsi leur réutilisation. Une mesure utile pour analyser les comptes et ainsi repérer les éventuelles dérives des partis politiques.

Tenir ses promesses

Chose promise, chose due, la promesse de campagne est bien partie pour contrecarrer certains points d’ombre dans les pratiques de notre monde politique national. Si elle n’est pas encore un remède miracle et que sa promulgation n’est pas encore à l’ordre du jour, on espère que le président ne lâchera pas cet engagement.

La transparence est un sujet nettement plus maîtrisé par les pays scandinaves et dont nous pourrions largement nous inspirer. Danemark, Suède, Norvège et Finlande font des meilleurs élèves du classement des pays les moins corrompus du monde selon l’ONG Transparency International, alors que la France n’arrive qu’en 23e position.