1500 heures de jeu plus tard, ce joueur de Mario Maker n’est toujours pas venu à bout de son propre niveau

Jeux Vidéo

Par Mathieu le

Sorti le 10 septembre 2015 à l’occasion du trentième anniversaire de la série, Super Mario Maker continue de faire parler de lui. Le jeu, disponible sur Wii U dans un premier temps puis sur Nintendo 3DS plus d’un an après, a fait passer quelques nuits blanches aux joueurs les plus désireux de battre certains records. C’est le cas de Braden Moor, un fan absolu du titre qui a passé une éternité devant le titre pour une seule et unique chose : réussir à venir à bout d’un niveau extrêmement difficile qu’il a créé lui-même.

Trials of Death

« Trials of Death », voilà le doux nom donné par son créateur à ce niveau ô combien ardu à terminer. C’est en janvier 2016 que Braden finalise enfin sa création et tente, bien évidemment, d’y faire un petit tour. Malheureusement, même lui ne parvient pas à atteindre la fin. Or, tant qu’il ne réussit pas à démontrer qu’il est tout à fait possible d’arriver jusqu’au drapeau final, son niveau ne pourra pas être mis en ligne et essayé par d’autres joueurs. Et c’est là bien tout le défi de notre ami.

Dans un trailer final mis en ligne à la fin du mois de juin dernier, on peut constater à quel point ce fan de Mario a vu loin. « Trials of Death » parait, en effet, tout simplement injouable. Un an et demi après avoir créé de toutes pièces ce niveau, Braden n’a toujours pas réussi sa quête et ce malgré plus de 1 500 heures de jeu. Pour vous permettre de vous rendre compte de ce record, dites-vous simplement que ce temps équivaut à plus de 60 jours entiers passés sur Mario Maker.

« Quand j’ai commencé, je savais que ce serait un long voyage » déclare le joueur au site Waypoint. « Mais je ne m’attendais vraiment pas à ce que cela se transforme en une si longue attente ». Quant à comprendre comment il a fait pour ne jamais perdre l’envie de terminer son niveau, il déclare : « Beaucoup de gens se demandent comment j’ai fait pour garder patience. J’ai simplement pensé à toute la joie que j’aurais eu en ce jour où j’ai enfin pu le mettre en ligne et surtout aux choses inutiles que j’aurais fait à la place. »

Twitch and play

Mais n’allez pas penser que le niveau de Braden n’a pas évolué depuis janvier 2016. Entre cette date-là et aujourd’hui, il y a eu de nombreux changements pour faire de « Trials of Death » une réussite. C’est notamment la dernière partie du niveau qui a posé le plus de problèmes à son créateur. « Tout se résume à la dernière section. Je n’ai qu’à la réussir une fois pour en finir avec ça. » Braden a déjà réussi à terminer les différentes parties de son niveau séparément (il l’a d’ailleurs montré sur YouTube), mais n’a jamais réussi à terminer son niveau d’une traite.

Présent sur Twitch depuis plusieurs mois, Braden Moor a ainsi tenté de terminer son niveau en direct à de nombreuses reprises. « Je suis passionné par la réaction des gens qui commentent ce qui se passe sous leurs yeux. Je ne parle jamais durant un live mais j’arrive à voir que les spectateurs estiment que c’est simplement sans espoir. C’est une raison supplémentaire pour moi de réussir ce défi. »

« Je suis vraiment ravi des interactions que les gens ont avec moi et ce qu’ils pensent de mon niveau. J’ai envie d’interagir plus avec eux et surtout de leur proposer « Trials of Death » en téléchargement. »

Reste donc à patienter pour un jour pouvoir, nous aussi, tester ce niveau complètement dingue. Braden Moor pourrait tout aussi bien réussir son pari aujourd’hui, demain ou dans un an. Patience, ce jour viendra peut-être.