Nouveau record pour la voiture électrique Air de Lucid Motors qui s’envole à 378 km/h

Automobile

Par Perrine.s le

Lucid Motors vient de prouver que son modèle de voiture électrique baptisé « Air » n’a pas à rougir de ses performances face à Tesla ou aux autres constructeurs. Depuis plusieurs mois, le prototype n’en finit plus de battre ses records de vitesse pour atteindre ce mois les 378 km/h.

Lucid Air
Crédits: Lucid

Voilà un véhicule électrique qui n’a rien à envier aux bolides de Formule 1 traditionnels. La start-up californienne Lucid Motors vient de battre un record de vitesse avec sa voiture électrique dénommée « Air ». Alors qu’au mois de mars, elle atteignait déjà 257 km/h, ses limites n’ont pas cessé d’être repoussées pour finalement arriver à 378 km/h il y a quelques jours. Un exploit considérable quand on sait que les voitures de Formule 1 avoisinent les 370 km/h.

Bien que le record actuel d’un véhicule électrique est actuellement détenu par la Venturi VBB-3 avec 576 km/h, il faut préciser toutefois qu’elle ressemble plus à une fusée qu’à une automobile et ne joue donc pas dans la même catégorie que la « Air », imaginée elle pour le grand public.

Chevaux au galop mais pour toutes les autos

Ce sont les 1000 chevaux que la voiture a sous le capot qui ont pu lui permettre d’atteindre cette vitesse surprenante. Pourtant les premiers modèles qui vont être produits avoisineront davantage les 400 chevaux, autour des 385 kilomètres d’autonomie et pour la coquette somme de 60 000 dollars. Deux autres versions sont également prévues pour atteindre 500 et 645 kilomètres d’autonomie. Pourtant il faudra patienter jusqu’en 2019 pour voir les premiers modèles de l’Air sur le marché.

La limitation du « gentleman’s agreement »

Jusqu’à maintenant, c’était la Tesla Model S P100D qui avait la réputation de voiture électrique la plus rapide sur le marché, grâce son accélération qui la pousse de 0 à 100 km/h en seulement 2, 7 secondes. Concernant sa vitesse maximale, on sait qu’elle peut attendre les 250 km/h mais que son logiciel de limitation de vitesse ne permet pas d’aller au-delà. Résultat du « gentleman’s agreement » entre plusieurs marques d’automobiles il y a quelques années pour réduire le nombre de décès sur les autoroutes.

Pourquoi la vitesse plutôt que l’autonomie ?

Malgré l’engouement de ce record de vitesse, nous pouvons nous interroger sur un point essentiel des voitures électriques, celui de leur autonomie. Pourquoi les constructeurs s’intéressent autant à leur vitesse plutôt qu’à la distance que pourraient parcourir leurs véhicules ? Un journaliste de The Verge propose une théorie selon laquelle les constructeurs d’engins électriques se focaliseraient sur les performances de course, car elles seraient un argument de vente plus attractif pour les clients, que le silence, la viabilité ou l’aspect écologique. Une triste perspective si elle est avérée, d’autant que nos routes ne représentent pas le terrain propice pour ce genre de démonstration au quotidien.

Source: Source