AlphaBay et Hansa, deux leaders des marchés de la drogue du darknet sont tombés

Sur le web

Par Perrine.s le

AlphaBay et Hansa, respectivement numéros 1 et 3 des marchés de la drogue en ligne, viennent de fermer suite à une opération policière de grande ampleur. La nouvelle vient mettre fin aux rumeurs qui entouraient la clôture du premier.

Hansa et AlphaBay

C’est un coup de filet majeur dans l’histoire du web. Désormais le darknet n’est plus un lieu sûr pour les criminels du monde entier. Deux sites parmi les plus gros marchés illégaux viennent de tomber grâce à une opération coordonnée internationale. Pour y parvenir, ce sont des agents du FBI, de la DEA et de la police nationale hollandaise soutenue par Europol qui ont collaboré.

Nouvelle grande prise 4 ans après Silk Road

Après Silk Road en 2013, c’est le site AlphaBay qui est tombé le 4 juillet, suivi par Hansa. Sur les deux plateformes du marché noir on y trouvait par exemple de la drogue, mais aussi des produits chimiques, de faux papiers d’identité ou encore des données de cartes bancaires.

Dans des communiqués d’Europol et du Département de la justice des États-Unis, on apprend qu’au moment de la fermeture d’AlphaBay, ce ne sont pas moins de 200 000 utilisateurs et 40 000 vendeurs qui avaient transité via la plateforme. Les autorités estiment aussi que depuis la création du site en 2014, les transactions illégales se chiffreraient à près d’un milliard de dollars. Elles auraient été financées en Bitcoins et autres cybermonnaies.

panoptinet.com

Jeff Sessions, procureur général en charge de l’affaire aux États-Unis a déclaré que : « c’est sûrement l’une des plus importantes enquêtes criminelles de l’année – mettant fin au plus grand marché du darknet de l’histoire ». Déclarant encore que maintenant les criminels ne pourront plus se cacher derrière le darknet et que : « nous utiliserons tous les moyens possibles pour empêcher les criminels d’exploiter des personnes vulnérables ».

Fin tragique

L’opération a également permis de retrouver Alexandre Cazes, l’administrateur présumé d’Alphabay. Le Québécois a été arrêté dans la foulée le 5 juillet en Thaïlande. Le jeune homme y menait un train de vie spectaculaire entre plusieurs maisons et des voitures de luxe. Quelques jours après son arrestation, il est décédé dans sa cellule où il se serait suicidé d’après la police Thaïlandaise.

Source: Source