Pour combiner écologie et sécurité, Singapour teste des routes phosphorescentes

Sur le web

Par Henri le

Éclairer les routes est une nécessité, mais consomme beaucoup d'électricité. Certains pays tentent malgré tout de trouver des solutions viables pour trouver un compromis. [caption id="attachment_463296"...

Éclairer les routes est une nécessité, mais consomme beaucoup d’électricité. Certains pays tentent malgré tout de trouver des solutions viables pour trouver un compromis.

Crédits : NG YI SHU/MASHABLE

Économiser l’énergie ne veut pas forcément dire rogner sur ses besoins. C’est notamment le cas de la sécurité routière. En effet, l’éclairage des routes à l’échelle d’un pays requiert d’importantes ressources d’énergie, mais est absolument indispensable pour des raisons évidentes. C’est pour cela que certains chercheurs travaillent afin de trouver des moyens plus efficaces d’illuminer nos voies.

La République de Singapour est particulièrement en avance sur ces questions, et teste souvent des alternatives nouvelles allant dans ce sens. Le gouvernement vient d’ailleurs de mettre en place un projet visant à restructurer une portion de voie ferrée assez intéressant. En effet, il s’agit de reconstruire une route en la parsemant d’éléments phosphorescents.

Crédits : NG YI SHU/MASHABLE

Pour ce faire, il ajoute de l’aluminate de strontium, qui est connu pour absorber les rayons UV. Ainsi, lorsque le soleil se couche, les éléments incrustés dans la route les restituent en devenant phosphorescents. Reste à savoir comment le tout résiste avec le temps et des milliers de passages.

Des tests sont actuellement menés, comme l’indique Mashable qui a pu aller sur place pour constater. Si le rendu est assez beau, il semblerait que la luminosité soit encore trop faible. Il faudrait donc que l’élément actif soit présent en plus forte quantité sans pour autant perdre les propriétés de base du sol routier. Cependant, l’initiative est à souligner.

C’est en forgeant qu’on devient forgeron !