Facebook déclare la guerre à YouTube avec Watch, sa plateforme vidéo

Sur le web

Par Jules le

Facebook met un pied dans le marché de la vidéo en lançant dès aujourd’hui sa propre plateforme de streaming baptisée Watch.

Cela fait des mois et des mois que les rumeurs laissent entendre que Facebook envisage de concurrencer YouTube et Netflix en lançant sa propre plateforme de SVoD. Si le réseau social de Mark Zuckerberg se réveille sur le tard, il compte bien s’offrir une part de l’énorme gâteau que représente le marché de la vidéo.

Next time on Watch

Aujourd’hui, les bruits de couloir prennent fin avec le lancement de Watch, la plateforme de streaming estampillé Facebook. Loin d’avoir une application dédiée, le service apparait sous forme d’onglet sur les applications mobiles et TV de Facebook, ainsi que sur la version Web du réseau social. Le contenu diffusé, appelé “Show”, est disponible au format épisodique, en direct ou enregistré, et est reparti sous forme de thématique.

Pas la peine de vous précipiter cependant. Déjà, le service est réservé à quelques élus américains. Watch sera déployé progressivement à l’international dans les semaines, voire les mois, à venir. Mais surtout, lancement récent oblige, le catalogue est encore famélique.

Not on my watch

Bien que Facebook soit allé draguer plusieurs studios hollywoodiens pour produire son propre contenu, les utilisateurs n’ont que peu de vidéos à se mettre sous la dent. Avec Kitchen Little, ils peuvent par exemple regarder des enfants apprendre à cuisiner à des chefs, ou profiter chaque semaine d’un match de baseball en direct.

Pour aider les spectateurs à s’y retrouver, Facebook a également mis en place une série de playlists qui regroupe les vidéos qui ont le plus fait rire les internautes, ou qui ont le plus été visionnées par vos amis.

À l’instar de Facebook Live, Watch vous permettra de réagir en direct à une vidéo, comme écouter les réactions de vos proches. Enfin, pour tirer quelques profits de son service, Facebook finance plusieurs créateurs de contenu et les aide à monétiser leurs vidéos avec de la publicité. Dans un futur proche, Facebook envisage même d’interrompre les vidéos avec un clip publicitaire, comme le fait déjà YouTube.