Motorola aimerait bien que l’écran de ses smartphones se répare tout seul

Smartphone

Par M. Excuisite le

Le constructeur américain planche sur une solution d’auto-réparation pour lutter contre les impacts et fissures sur l’écran des smartphones.

Voilà qui est bien dommage, vous avez économisé pendant des mois pour vous offrir le smartphone de vos rêves, et d’un geste malencontreux, vous l’avez fait tomber par terre. Résultat : une superbe fissure qui parcourt votre écran. Par chance, l’appareil fonctionne encore, mais pour le côté esthétique et pratique, on repassera. Si vous n’êtes pas familier de ce genre de mésaventures, vous connaissez forcément quelqu’un dans votre entourage qui l’est.

Une technologie à base de polymères

Heureusement pour tous ces maladroits, Motorola réfléchit à une solution pour leur éviter de dépenser une fortune auprès d’un réparateur ou, dans le pire des cas, en rachetant un nouveau téléphone. L’entreprise américaine vient en effet de déposer un brevet concernant un écran capable de s’auto-réparer. Cette technologie reposerait sur un écran à base de polymère, doté d’une mémoire de forme et capable de changer rapidement de température. L’idée est de permettre à l’écran, LCD ou LED, de retrouver sa forme d’origine après un impact, à l’aide de chocs thermiques.

Si l’on en croit les illustrations accompagnant le brevet, l’utilisateur devra d’abord délimiter la zone de la fissure à l’aide de son doigt. Le téléphone entrerait ensuite en mode Fascia Healing, phase durant laquelle le propriétaire ne devra pas toucher l’écran. Motorola semble même réfléchir à un dock capable de se charger de l’opération.