Les lunettes Spectacles font un flop et Snapchat ne sait trop quoi faire des invendus

Business

Par Henri le

Les lunettes Spectacles, dont nous vous avions déjà plusieurs fois parlé, n’ont visiblement pas conquis les foules. La firme semble avoir surestimé l’enthousiasme des potentiels clients.

Cela fait moins d’un an que les lunettes Spectacles (notre prise en main) sont sorties, et vous n’avez pas dû en voir beaucoup sur le nez des gens. Conçues par la firme Snap Inc. qui désirait diversifier ses activités, les montures capables de filmer des extraits de 10 secondes et de les poster sur Snapchat sonnent comme un échec.

Elles avaient pourtant bénéficié d’une couverture médiatique plutôt importante lors de leur sortie. Mais il semblerait que l’erreur de la société soit imputable à autre chose. La première raison concerne les différents canaux de distribution choisis.

Une distribution compliquée

Il était à l’époque impossible de les trouver en ligne ou en magasin puisque ces dernières étaient vendues dans des distributeurs éphémères situés en Californie, puis dans d’autres États américains.

Les sites de vente en ligne ne l’ont mis à disposition que trois mois plus tard. Les Européens ont quant à eux dû attendre quasiment un an. En octobre dernier, Evan Spiegel, cofondateur de Snapchat, annonçait avoir écoulé 150 000 paires. Un chiffre qui ne laissait pas présager un immense succès.

Quid du reste ?

La firme se retrouve désormais avec des centaines de milliers de paires sur les bras, comme le confirme le site The Information.

Certaines sources indiquent que les éléments non assemblés pourraient être utilisés pour de futures versions, plus abouties. Le prix des Spectacles (de 149,99 euros actuellement) devrait également baisser. Ce revers a déjà des effets sur sa nouvelle division matérielle, dont les coûts de fonctionnement ont été réduits. Vous l’aurez compris, ce premier produit « en dur » n’est pas le succès escompté.