Parce qu’il ne veut plus assurer sa sécurité, Logitech a décidé de rendre son Harmony Link inutilisable

Général

Par Gaël Weiss le

Vous avez dit obsolescence programmée ? Cela y ressemble beaucoup en tout cas. Il y a quelques jours, Logitech a annoncé qu’il s’apprêtait à rendre inutilisable le Harmony Link, un pont permettant de connecter tous ses appareils à son smartphone pour les contrôler depuis son smartphone ou sa tablette, et ce, parce qu’un certificat de sécurité s’apprête à expirer d’ici quelques mois. Si Logitech a averti les propriétaires du pont, il y a quelques mois, l’affaire a été mise au grand jour il y a quelques semaines, et forcé le constructeur à revenir sur sa politique de compensation.

L’Harmony Link, c’est une petite soucoupe que l’on pose au milieu de son salon et qui permet de centraliser la connexion de la plupart des appareils présents dans la pièce. L’utilisateur n’a ensuite plus qu’à télécharger une application sur son smartphone ou sur sa tablette pour les transformer en télécommande universelle afin de contrôler plus facilement sa télévision, sa chaîne Hi-Fi, ses enceintes ou ses différents lecteurs DVD/Blu-Ray. Sorti en 2011, l’appareil est aujourd’hui vieillissant et a été remplacé dans le catalogue de Logitech depuis quelques mois par le Harmony Hub.

Un appareil trop vieux pour être mis à jour ? Hop, poubelle.

Au mois d’août dernier, les propriétaires d’un Harmony Hub ont toutefois eu la mauvaise surprise de recevoir un email de la part de Logitech. Ce dernier annonçait qu’à partir du 16 mars 2018, les services en ligne et le support liés au Harmony Link ne seraient plus assurés. En d’autres termes, le pont de Logitech n’aura plus qu’une seule fonction dès le 16 mars prochain : ramasser la poussière. Dans son email, le fabricant d’accessoires suisse précise toutefois qu’il offre une compensation à ces malheureux propriétaires. Pour ceux dont l’appareil est encore sous garantie, Logitech va leur offrir un Harmony Hub flambant neuf. Et pour ceux qui auraient l’appareil depuis plus longtemps, un bon d’achat de 35 % sur l’Harmony Hub.

L’affaire aurait pu s’arrêter là si des utilisateurs n’avaient pas commencé à se plaindre de la décision de Logitech sur Reddit. Intrigué, Ars Technica a demandé aux représentants de la marque de s’expliquer sur cette décision soudaine. La réponse est pour le moins surprenante. « Le certificat technologique est une certification de chiffrement qui expirera durant le printemps 2018, ce qui pourrait exposer ce produit à de potentielles failles de sécurités. Nous avons recentré nos ressources de développement sur des technologies plus récentes. Par conséquent, nous ne mettrons pas à jour le certificat de l’Harmony Link. »

Logitech a donc jugé que la base d’utilisateur de l’Harmony Link n’était pas assez importante pour mettre son firmware à jour. Une décision discutable, d’autant plus qu’on peut aisément le soupçonner de vouloir inciter les propriétaires de ce « vieux » modèle de passer à son plus récent Harmony Hub. Hélas pour Logitech, l’affaire a été depuis largement relayée par la presse américaine.

Logitech reconnaît avoir fait une erreur

Et Logitech a finalement décidé de faire un effort. Comme le rapport Wired, Logitech a finalement décidé d’offrir un Harmony Hub à tous les propriétaires du Harmony Link, et ce, quelles que soient l’ancienneté du produit et la date d’expiration de sa garantie. Tous les détails de l’opération se trouvent sur cette page du blog de la marque.

Cette affaire de renouvellement de matériel forcée vient s’ajouter au palmarès peu glorieux de Logitech. En octobre dernier, l’un des journalistes du site 01.net dénonçait déjà la façon dont Logitech forçait ses clients à jeter le clavier K750 tout simplement parce que la pile qui l’alimentait était à plat. Là encore, Logitech avait reconnu son erreur et s’engageait à former son service client à remplacer la pile.