En Allemagne, il est conseillé aux parents de bannir et détruire les Smartwatches pour enfants

Gadget

Par Mathieu le

C’est par le biais de la plus grande Agence fédérale des réseaux du pays, la Bundesnetzagentur, que l’Allemagne compte bien interdire la vente de smartwatches pour enfants. Selon l’agence de télécommunications, ces appareils doivent désormais être classés comme des « dispositifs d’écoute illégaux » . C’est dans la journée du vendredi 17 novembre que l’interdiction a été révélée et mise en place. Ce week-end déjà, il n’était ainsi plus possible de se procurer plusieurs modèles via des offres sur internet.

Une mesure pour stopper net ce marché

Il y a un mois déjà, le Bureau européen des unions de consommateurs (BEUC) prévenait les parents que les smartwatches de nombreux enfants étaient en proie à des failles de sécurité qui permettraient à d’éventuels réseaux criminels et à des hackers de suivre les enfants et d’écouter leurs conversations. Si la décision prise par la Bundesnetzagentur n’est pas directement liée, il semble évident qu’il faut y voir une mesure clé pour stopper net ce marché le plus rapidement possible.

Ainsi, selon Jochen Homann, président de l’Agence fédérale des réseaux « en utilisant une simple application, des adultes peuvent se servir des montres sur les bras des enfants pour les écouter eux et ceux qui les entourent et elles doivent désormais être considérés comme des équipements de transmissions non autorisées » . L’homme explique également une chose plus surprenante : « Nous avons également constaté que certains parents utilisaient les smartwatches de leurs enfants pour écouter et enregistrer les enseignants, mais aussi d’autres conversations privées. Or, c’est bien contraire à la loi sans la permission des personnes enregistrées. »

L’agence de télécommunications exhorte désormais les parents à bannir et détruire l’ensemble des appareils de leurs enfants et à se renseigner bien plus sur les éventuelles fonctions d’enregistrement de leurs futurs dispositifs.

Source: Source