Windows 10 sur ARM : des performances en retrait ?

Ordinateurs

Par Olivier le

Les PC sous Windows 10 qui fonctionneront avec une puce Snapdragon 835 auront plusieurs atouts. Une autonomie record selon Microsoft, ce qui est toujours bon à prendre, et ils devraient être proposés à des prix abordables.

Mais ni Microsoft, ni Qualcomm n’ont réellement abordé la question des performances. Et cela pourrait bien être un écueil pour cette nouvelle plateforme destinée à Windows 10, à en croire le benchmark d’un appareil ASUS réalisé avec Geekbench. En tâche mono-cœur, l’ASUSTeK TP370QL plafonne à 818, contre 3 174 pour les tâches multi-cœurs.

Des benchs au ralenti

Il y a quelques jours, un autre appareil sous Windows 10 avec un Snapdragon 835, le Qualcomm CLS, affichait des scores un peu meilleurs, à savoir 1 163 en mono-cœur et 4 263 en multi-cœurs. Ces performances se comparent très défavorablement à la moyenne des smartphones Android équipés de la même puce de Qualcomm : 2 200 en mono-cœur, 7 700 en multi-cœur.

L’appareil d’ASUS embarque 4 Go de RAM, tandis que le mystérieux Qualcomm CLS en intègre le double. Avec de telles performances brutes, il ne faudra pas s’attendre à une rapidité de traitement exceptionnelle pour les logiciels x86 qui fonctionneront sur ces PC ARM. À moins qu’il ne s’agisse de prototypes pas ou peu optimisés encore.

On peut l’espérer, car pour le reste ces futurs ordinateurs ARM sont prometteurs, comme l’a montré la fuite récente de deux références chez HP. Microsoft a promis un lancement des premiers PC compatibles d’ici la fin de l’année : il ne faudrait plus trop traîner désormais.

Source: Source