L’E-Fan X d’Airbus : une nouvelle étape vers l’avion hybride électrique

Ville de Geeks

Par Fabio le

Si le moteur électrique est un des enjeux de demain dans l’industrie automobile, il intéresse bien évidemment le secteur aéronautique et spatial aussi. Airbus, Rolls-Royce et Siemens, partenaires pour l’occasion, ont communiqué en début de semaine à ce sujet. Les trois sociétés visent 2020 pour lancer dans les airs leur E-Fan X, un démonstrateur technologique équipé d’un moteur électrique.

Crédits : Airbus

Le moteur électrique d’une puissance de 2 mégawatts sera placé sur un BAe 146, avion de taille moyenne équipé de quatre moteurs à réaction sous les ailes situées sur le dessus du fuselage. Un second moteur électrique pourrait être installé si le premier test s’avérait concluant. Paul Eremenko, responsable de l’innovation chez Airbus, voit en tout cas le moteur hybride comme une configuration destinée à se démocratiser à l’avenir.

Le E-Fan X est une étape importante dans la réalisation de notre objectif, qui est de faire de l’avion électrique une réalité dans un futur proche. Les leçons que nous avons apprises de la longue histoire des appareils électriques, qui a débuté avec le Cri-Cri, puis le e-Genius, le E-Star, plus récemment le E-Fan 1.2, ainsi que les fruits de notre collaboration avec Siemens, jalonnent le chemin vers un vol commercial monocouloir hybride sûr, performant et rentable.

Faire avancer les recherches

Le prototype E-Fan X permettra de tester comment le moteur électrique réagit en vol, dans le but d’améliorer les performances et la sécurité. Le programme vise également à établir des prérequis pour une future certification de la technologie à l’heure où des vols hybrides électriques commerciaux seront lancés. Les trois sociétés qui conduisent l’E-Fan X auront chacune leur axe de travail. Airbus sera responsable de l’intégration générale du moteur et de l’architecture de contrôle du système de propulsion hybride électrique ; Rolls-Royce s’occupera du moteur électrique de 2 mégawatts et de l’électronique de puissance ; Siemens enfin, livrera de son côté deux moteurs électriques et l’électronique de contrôle ou encore le système de distribution.

Crédits : Airbus

Les transports de demain

En sus de l’E-Fan X, Airbus est engagé sur d’autres chantiers technologiques d’avenir, tels que des taxi volants, dont les premiers tests pourraient être lancés en 2020 également, ou un hélicoptère « ailé » capable de se déplacer à 400 km/heure.

Source: Source