Il renomme son WiFi « bombe à bord » et cause un atterrissage d’urgence

Sécurité

Par Elodie le

Sans doute d’humeur taquine, un passager du vol Nairobi – Istanbul de la compagnie aérienne Turkish Airlines a cru bon de renommer son WiFi « Bomb on board » (soit littéralement « bombe à bord), causant l’atterrissage en urgence de l’avion au Soudan.

Le vol Turkish Airlines opérant la liaison entre Nairobi et Istanbul s’est vu contraint d’atterrir en urgence à Khartoum, au Soudan après la détection d’un WiFi « bombe à bord » qui avait alarmé les passagers, rapporte Reuters.

La compagnie aérienne précise que le vol est reparti en toute sécurité après l’inspection de l’appareil et de tous les passagers du vol.

Un humour douteux

« Les experts expliquent que le réseau WiFi en question a été créé à bord. Aucune irrégularité n’a été constatée après que les procédures de sécurité furent exécutées. les passagers sont remontés à bord après que l’embarquement a été relancé », affirme Turkish Airlines. La compagnie n’a pas précisé si les autorités avaient pu identifier le plaisantin. Il faut préciser que n’importe qui peut créer son propre réseau WiFi sur un smartphone, en le passant en mode modem.

En décembre 2016, un passager d’un vol San Francisco-Boston de la compagnie Virgin America avait fait retarder son vol, risquant même de le faire détourner de sa destination, en renommant le WiFi de son smartphone « Galaxy Note 7 ». À l’époque, le constructeur sud-coréen avait stoppé la production de son dernier modèle en raison de l’explosion soudaine et inexpliquée des batteries de l’appareil.

Deux ans plus tôt, à Los Angeles, un vol de 9 h en partance pour Londres a accusé plusieurs heures de retard quand une personne a renommé son WiFi « Al Qaida Free Terror Nettwork ». Des blagues de très mauvais goût.