Les Porgs de Star Wars VIII n’ont pas été créés au hasard, mais à cause de la présence de macareux sur le tournage

Cinéma

Par Mathieu le

À la rédaction, il y a une petite peluche de Porg qui s’agite dès qu’on lui touche le ventre. Autant vous dire qu’elle braille souvent puisqu’on est toujours après elle. Il faut bien avouer que ces créatures tout droit sorties de Star Wars VIII – Les Derniers Jedi ont attendrie le monde entier avec leur petite bouille et leurs cris si mignons.

Macareux nouvelle génération

Et alors que de nombreux fans s’insurgeaient contre ces « Ewoks » 2.0 « qui n’étaient là que pour faire de l’argent », il se pourrait en réalité que l’explication soit plus justifiée qu’il n’y paraît. Jake Lunt Davies, l’homme qui a créé les Porgs, a expliqué au site StarWars.com le pourquoi de leur arrivée dans le film de Rian Johnson :

Rian [Johnson] est allé réaliser ses plans pour Ahch-To sur Skellig Michael, une île de la côte sud-ouest de l’Irlande. Le problème, c’est que cette île est couverte de macareux (des oiseaux marins). C’est un vrai refuge pour ces animaux qui peuplent l’île depuis des centaines d’années et partout où vous regardez, ils parsèment le paysage. Mon travail, c’était de trouver une solution pour que Rian puisse tourner avec eux. Et je ne voulais pas les supprimer. De toute façon, vous ne pouvez pas physiquement vous débarrasser d’eux. La suppression numérique, c’est un problème et surtout beaucoup de travail en post-production, j’ai donc préféré jouer avec elles et c’est là que j’ai pensé : ‘Eh bien, c’est super, nous allons avoir nos propres espèces indigènes’ .

Les Porgs, ce sont eux

On apprend ainsi que les Porgs n’ont pas été créés (uniquement) en amont du tournage de Star Wars VIII dans l’unique but de générer des ventes de produits dérivés mais qu’ils sont bien la conséquence de la présence des macareux sur « Ahch-To » . On peut néanmoins relativiser ces propos en avançant que Jake Lunt Davies a été très malin dans la création du design de ces petites créatures, puisqu’elles ont aujourd’hui séduit des millions de spectateurs.