[Trolololo] Et si Steve Jobs devenait une marque de smartphone Android ?

Smartphone

Par Jules le

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, Steve Jobs n’appartient pas à Apple. Le nom du co-fondateur de la firme de Cupertino reste la propriété d’une entreprise italienne. C’est ce qu’a tranché le bureau de l’Union européenne sur la propriété intellectuelle après des années de bataille juridique.

Crédit :

En effet, en 2012, Vincenzo et Giacomo Barbato ont découvert qu’Apple n’avait jamais déposé le nom de Steve Jobs. Les deux frères, qui lançaient alors une nouvelle entreprise spécialisée dans les vêtements et les accessoires, ont estimé que le nom du célèbre inventeur qui s’est éteint en 2011 serait parfait. Ils ont donc pris les devants sur Apple et ont déposé la marque.

Un J n’est pas comestible

Ultime pied de nez, le logo de l’entreprise italienne est un J croqué qui n’est pas sans rappeler la pomme choisie par Apple. Une initiative qui n’a évidemment pas été du goût de la firme de Cupertino qui s’est empressée de déposer une requête auprès du bureau de l’Union européenne sur la propriété intellectuelle.

Crédit :

La bataille semblait gagnée d’avance pour Apple. Sauf que les autorités européennes ont rappelé que la lettre J n’est pas comestible, et donc que le logo de l’entreprise italienne n’est en rien une copie du logo d’Apple. Ces dernières ont donc tranché en faveur de Steve Jobs qui garde les droits de la marque.

Steve Jobs pourrait faire ses premiers pas dans le monde de la tech

Dans une interview conduite par Business Insider Italia, Vincenzo et Giacomo Barbato ont fait part de leurs projets d’avenir, et notamment d’orienter Steve Jobs vers le secteur de l’informatique. Si les deux frères n’ont pour le moment donné aucun détail sur les futurs produits de la marque, ils imaginent sans peine l’apparition de smartphones Steve Jobs, tournant sous Android.

« Imaginez des smartphones estampillés Steve Jobs avec Android comme système d’exploitation et les problèmes que pourrait avoir Apple avec le marché et ses actionnaires. »

Une nouvelle pique qui ne laissera sûrement pas Apple indifférent. D’autant que si les futurs smartphones Steve Jobs s’avèrent médiocres, ils pourraient porter préjudice à l’aura de l’entrepreneur californien.