Les précommandes du lance-flamme de The Boring Company sont sur la bonne voie et cela amuse Elon Musk

Gadget

Par Jules le

La semaine dernière, on apprenait que le projet de lance-flamme d’Elon Musk n’était pas un canular et que l’engin semblait bien parti pour voir le jour. Pire encore, Reddit est parvenu à dénicher une page indiquant que la future arme était déjà en précommande. Depuis, ces dernières vont bon train, ce qui amuse le milliardaire sur les réseaux sociaux.

Say hello to my little friend …

Une publication partagée par Elon Musk (@elonmusk) le

L’humanité avait-elle besoin d’un lance-flamme estampillé The Boring Comapny ? Non. L’humanité aura-t-elle un lance-flamme portant la griffe du constructeur de tunnels ? Oui.

Depuis la découverte d’une page de magasin permettant de précommander cette arme pour la modique somme de 600 dollars par les internautes, Elon Musk semble prendre un malin plaisir à faire la promotion de son flamboyant jouet sur les réseaux sociaux.

Le lance-flamme ? Parfait pour les invasions zombies et l’animation de barbecue

Pour répondre à ceux qui doutent de la véracité du projet, Elon Musk a partagé une photo de son lance-flamme, suivie de deux vidéos où l’on voit tour à tour des employés se servir de l’engin et Elon Musk foncer vers le caméraman, arme à la main.

Great for roasting nuts ? ?

Une publication partagée par Elon Musk (@elonmusk) le

Mais c’est sur Twitter que l’excentrique milliardaire est plus actif. Dans une série de tweets, il assure que son lance-flamme est le meilleur rempart contre une éventuelle invasion zombie. Il précise cependant, à l’attention des conspirationnistes, qu’il ne crée pas “secrètement d’apocalypse zombie dans le but de générer de la demande en lance-flamme“.

De plus, Elon Musk annonce que les précommandes de son arme se portent bien. En effet, 7 000 unités auraient déjà trouvé preneurs sur les 20 000 disponibles.

Inutile de vous précipiter cependant, la détention de lance-flamme au sein de l’Union européenne est illégale, l’arme étant soumise aux contrôles sur les armes de guerre. Contrairement aux États-Unis, où la vente de lance-flamme est libre dans 48 états sur 50.