Falcon Heavy : l’odyssée de Starman, ou comment un mannequin est devenu la star d’Internet grâce à Elon Musk

Espace

Par Jules le

Hier soir, après un léger retard à cause du vent, l’humanité a fait un nouveau pas dans la conquête de l’espace. En effet, Elon Musk est parvenu à faire décoller l’une des plus grosses fusées du monde, et à la faire partiellement revenir sur Terre (RIP Main Core, petit ange parti dans l’eau). Mais plus que le milliardaire fondateur de SpaceX ou l’imposante fusée dotée de trois lanceurs, la véritable star de la soirée était un mannequin en combinaison spatiale au volant d’une voiture de sport.

D’accord, d’accord, l’atterrissage simultané des deux lanceurs annexes de la Falcon Heavy était impressionnant. On reconnait également que réussir à envoyer l’une des plus grosses fusées du monde dans l’espace est une prouesse en soi. Mais avouez quand même que le truc le plus cool de l’événement, c’était ce brave Starman.

See you, Space Cowboy !

Pour ceux qui n’ont pas eu l’occasion d’assister à lancement tant attendu de la Falcon Heavy de SpaceX, Starman est le nom donné au mannequin situé derrière le volant de la Roadster de Tesla et qui faisait partie du voyage inaugural de la fusée. Ce patronyme est une référence à l’une des chansons de David Bowie. D’ailleurs, le décollage de Falcon Heavy s’est fait au son d’une autre oeuvre du chanteur décédé en janvier 2016, le morceau Life on Mars.

Starman in Red Roadster

A post shared by Elon Musk (@elonmusk) on

Si le monde a découvert l’existence de Starman à travers les superbes clichés de son voyage dans l’espace au volant de sa voiture de sport rouge, le mannequin affublé de la nouvelle combinaison spatiale de SpaceX s’était fait connaître des internautes la veille, lorsque SpaceX a consenti à lui offrir un compte Twitter.

Alors que la planète retenait son souffle en attendant le lancement de la Falcon Heavy, le brave Starman essayait de comprendre ce qui lui arrivait et surtout comment couper l’autoradio de la voiture qui jouait en boucle Space Oddity.

Puis, le grand moment est arrivé, et notre héros de plastique s’est retrouvé dans l’espace. Dans cet impressionnant coup de com’ pour Tesla et SpaceX, Elon Musk ne s’est pas privé pour multiplier les clins d’oeil au monde de la science-fiction. Outre l’écran du tableau de bord qui affichait « Don’t panic !« , en référence au Guide du Voyageur Galactique de Douglas Adams, la Roadster de Tesla embarquait également un exemplaire de Fondation d’Isaac Asimov.

Un avenir incertain

Bien qu’il ait involontairement rempli cette tâche à merveille, nous fournir une bonne quantité de memes n’était pas la mission première de Starman. En effet, le mannequin et son véhicule devaient, à l’origine, orbiter autour de la Terre avant de se diriger vers Mars pour y finir sa vie.

Une tâche à laquelle pouvaient assister en live tous les curieux. Mais voilà, après avoir tourné pendant cinq heures autour de la Terre, la vidéo s’est coupée alors que Starman était en chemin vers la planète rouge. Aux alentours de 5 heures du matin, heure française, Elon Musk a fait savoir sur Twitter que Starman avait raté de peu sa mise en orbite autour de Mars et que lui et la Tesla Roadster se dirigeaient vers la ceinture d’astéroïdes.

À moins qu’elle ne se fasse détruire par un astéroïde, cette équipée inhabituelle pourrait continuer sa course ad vitam æternam. Un scénario qui ne déplaît pas à Elon Musk, le milliardaire assurait l’année dernière qu’il adorait « l’idée d’une voiture dérivant à l’infini dans l’espace et qui sera peut-être découverte par une race extraterrestre dans des millions d’années« . Quoi qu’il en soit, avant de conquérir l’espace, Starman a réussi à conquérir le cœur des internautes qui ont multiplié les messages bienveillants à son égard sur les réseaux sociaux. See you, Space Cowboy !