Ce britannique a créé un instrument de musique tout droit sorti de l’enfer à partir de Furbys

culture geek

Par Mathieu le

Dans le monde, il y a des individus qui dédient leur vie à la recherche d’un vaccin pour guérir l’humanité. D’autres travaillent avec acharnement sur des robots qui ouvrent des portes. Et puis il y a Sam Battle, un youtubeur de la chaîne « Look Mum No Computer » (ou « Regarde Maman Pas d’Ordinateur » dans la langue de Molière) qui a passé entre 4 et 5 années de sa vie à partir à la recherche de Furbys.

Un visage que l’on connait bien

Un projet de longue date

Ces petites figurines sont des icônes de la pop culture des années 90 et 2000 et des jouets qui ont connu un succès certain avant de perdre de leur superbe. Mais si les modes passent et s’en vont comme le froid de l’hiver, l’imagination sans limites de Sam Battle a quant à elle connu un dénouement plus qu’étrange il y a quelques jours. En effet, le projet de longue date du britannique était de connecter ces fameux Furbys à… un orgue.

L’objectif étant ainsi de créer un véritable instrument de musique dépendant uniquement des sons émis par ces créatures aux couleurs criardes et aux yeux plus que globuleux. Au total, c’est donc 44 peluches/jouets qu’il a réussi à collecter, au fil du temps, grâce à des dons ou des achats sur des vide-greniers. Ensuite, celui qui se définit comme un « inventeur-musicien » a pu compter sur ses connaissances en électronique pour parvenir à créer un instrument de musique très original et peut-être aussi un peu insupportable. Le britannique a ainsi installé diverses fonctionnalités sur son appareil qui lui permettent de modifier la voix des Furbys et de passer d’aigus à des tonalités plus graves en un claquement de doigts.

Par la suite, Sam Battle utilise le clavier de cet orgue unique pour parvenir à générer des notes qu’on définira comme dérangeantes. Si toutes les créatures ne chantent pas en chœur, c’est parce qu’elles n’étaient pas toutes fonctionnelles à leur arrivée et que notre inventeur a dû se résoudre à les réparer tout en perdant certains de leurs usages. Quoi qu’il en soit, on notera que cet appareil musical Furby pourrait légitimement avoir sa place dans un film d’horreur. On espère que vos oreilles ont survécu.