Justice League : Zack Snyder aurait été viré des films DC

Cinéma

Par Julien Paillet le

C’est LA rumeur du jour dans le monde du cinéma et des super-héros. Zack Snyder, le réalisateur du légitimement très mal aimé Justice League, aurait été viré contre son gré des films du DC Extended Universe (DCEU). Une nouvelle qui vient de l’ancien rédacteur en chef de Variety et Mashable, Josh L. Dickey, et qui fait déjà beaucoup de bruit.

Zack Snyder lors de la San Diego Comic Con de 2015. Crédit image : Gage Skidmore via Flickr

En quittant le monde du journalisme hollywoodien, Josh L.Dickey, connu pour avoir écrit pour Variety et Mashable, vient effectivement d’annoncer que Zack Snyder et sa productrice et compagne Deborah Snyder auraient été licenciés du DCEU. C’est sur Twitter que l’on peut apprendre la nouvelle.

Depuis que je suis passé en mode DGAF (don’t give a fuck – rien à foutre), voici une nouvelle bouillante : Zack Snyder a été viré du DCEU il y a maintenant un peu plus d’un an. Je n’avais pas le droit de l’écrire à l’époque, mais seulement de tourner autour de l’info implicitement.

La nouvelle fait figure de grosse surprise puisqu’elle vient contredire la première version de Snyder et de la Warner concernant le départ du réalisateur. Pour rappel, on avait appris l’an dernier en mai 2007 que le metteur en scène de Man of Steel avait décidé, de lui-même, de quitter le projet Justice League (alors en cours de réalisation) et que c’est Joss Whedon (Avengers 1 et 2) qui le remplacerait et s’occuperait de terminer le métrage. Une décision inattendue totalement justifiée par une tragédie familiale : le suicide de la fille de Snyder.

À l’époque, voici comment le cinéaste américain s’exprimait quant à son arrêt de travail : “Ça demande beaucoup d’énergie, ça vous prend tout. Durant les deux derniers mois, j’ai réalisé… J’ai décidé de prendre du recul par rapport au film pour passer du temps avec ma famille, pour être avec mes enfants, qui ont vraiment besoin de moi. Ils passent tous un moment difficile. Je passe un moment difficile“.

Le cinéaste avait également déclaré : “Je pensais que ce serait quelque chose de privé, qu’on gérerait ça entre nous. Mais quand il est devenu évidemment que je devais faire une pause, j’ai su que des gens inventeraient des choses sur Internet. Ils feront ce qu’ils voudront. La vérité est que… j’ai dépassé le stade où je me soucie de ce genre de choses (…) Je veux que le film soit incroyable, et je suis un fan, mais tout ça n’est rien en comparaison. Je sais que les fans vont s’inquiéter pour le film, mais il y a sept autres enfants qui ont besoin de moi. Au fond, c’est juste film.” Voici maintenant ce que déclarait à la même période le président de Warner Bros. Pictures, Toby Emmerich : “Ce qu’ils vivent est inimaginable, et nous sommes avec eux de tout cœur“. Des propos qui ne semblaient en rien masquer une autre vérité.

L’annonce de Josh L. Dickey a notamment été suivie par Collider. Dans son article, Matt Goldberg s’exprime lui aussi sur le départ forcé du réalisateur de L’armée des mortsJ’avais entendu des choses similaires de sources différentes au cours de la dernière année également. J’ai aussi entendu dire que le scénario du film de Snyder était « irregardable » (un mot qui m’a sauté aux yeux car il est rare que vous entendiez deux sources distinctes utiliser exactement le même adjectif). […] Alors pourquoi personne n’a rapporté cela jusqu’à maintenant ? Parce que c’est aussi vrai que Snyder traitait à ce moment-là d’une affaire personnelle. Ce n’était peut-être pas la raison pour laquelle il avait quitté la Ligue des Justiciers, mais personne ne voulait s’acharner sur un type qui venait de perdre un enfant. Bien que la vérité compte, la raison exacte du départ de Snyder n’était pas une information vitale, car le résultat était toujours le même: il était hors de la Ligue Justice (…) C’est une histoire triste de toute part, et j’espère que Snyder, quand il sera prêt, dira de son côté de ce qui s’est passé pendant le temps qui lui a été accordé à superviser le DCEU. Je suis sûr que nous aimerions tous entendre son point de vue ».

Selon Goldberg donc, la nouvelle n’aurait été révélée que maintenant pour des raisons d’éthique et de dignité. Comme il l’exprime dans son article, les autres journalistes américains étaient visiblement frileux au moment du départ de Snyder de Justice League et de l’annonce du décès de sa fille de s’acharner sur l’homme et sur les véritables raisons de son départ.

Il s’agit donc là d’une triste affaire, visiblement imbriquée dans une autre, certes moins tragique, mais tout aussi malheureuse pour l’homme et le metteur en scène. Reste désormais à savoir ce que le réalisateur de Sucker Punch fera professionnellement dans les années à venir. Son dernier projet en date, dont on ne sait aucunement à l’heure actuelle s’il se concrétisera, s’intitulait The Last Photograph. L’histoire d’un journaliste suivant le voyage de deux hommes en Afghanistan.