Pour des raisons “diététiques”, McDonald’s va retirer le cheeseburger du Happy Meal

Sur le web

Par Henri le

Coup marketing assez fabuleux, le Happy Meal (ou “Joyeux Festin” chez nos amis canadiens) devrait devenir plus sain. Et la firme est prête à changer sa recette pour cela.

Souvent épinglé en ce qui concerne la malbouffe, McDonald’s tente de faire bonne figure. Alors que les enfants sont de plus en plus enclins à la prise de poids, le géant américain vient d’annoncer qu’il allait retirer le cheeseburger de ses Happy Meal, comme l’indique le Washington Post. A priori, seules les versions avec un hamburger ou un Chicken McNuggets devraient être disponibles à l’achat.

L’objectif ? Réduire le nombre de calories du menu afin qu’il en contienne “moins de 600”. D’ici fin juin 2018, les Happy Meals américains atteindront l’objectif et “la plupart contiendront moins de 650 milligrammes de sel” d’après la chaîne.

Un menu plus “light”

Ce n’est pas tout, le géant américain s’engage également à proposer des repas à moins de 10 % de graisses saturées. Pour y arriver, elle réduira la taille des frites qui seront désormais accompagnées de nuggets et d’une bouteille d’eau par défaut. Le lait au chocolat verra sa teneur en sucre baisser et les fruits seront toujours mis en avant.

Aux USA, l’obésité des enfants est un véritable fléau. Le Centre de prévention et de contrôle des maladies indique qu’un tiers d’entre eux mange dans un fast food quotidiennement. Il s’agit donc d’un véritable défi de santé publique. Ces changements devraient intervenir dans les 120 autres pays où la firme est présente. Elle espère ainsi que la moitié de ses repas seront conformes aux nouvelles normes avant 2022. Reste à savoir si les concurrents lui emboîteront le pas.