En Inde, HyperLoop One en pointe

Ville de Geeks

Par Olivier le

L’Inde pourrait bien être le premier pays à implanter un circuit HyperLoop fonctionnel. C’est Virgin HyperLoop One, une des premières start-ups à s’être lancée dans le développement de l’idée d’Elon Musk, qui a signé le projet.

L’affaire était clairement très importante, pour HyperLoop One d’une part, mais aussi pour l’Inde puisque l’annonce a été faite par le Premier ministre du pays, Narendra Modi, et Richard Branson, partie prenante dans l’entreprise. Il s’agit de construire un circuit HyperLoop entre les villes de Pune et Mumbai (dont l’aéroport), dans l’État du Maharashtra.

Le transport de marchandises en tête

Actuellement, ce voyage nécessite plus de trois heures de transport, que ce soit en voiture ou en train. HyperLoop One assure pouvoir assurer la liaison en 25 minutes, ce qui accélérera considérablement les échanges entre les deux villes, que ce soit pour les personnes ou le fret. Une grande part de l’intérêt de ce projet est de réduire le temps nécessaire pour le transport de marchandises : le quart du fret qui transite par les ports de Mumbai est destiné à Pune.

Un HyperLoop pour le transport de fret serait en mesure de réduire le trafic routier de 25%, sans oublier la rapidité avec laquelle les biens sont transportés. Encore faut-il construire la ligne à proprement parler, et cela passera d’abord par une étude de faisabilité qui durera six mois. Si les conclusions sont positives, l’État et HyperLoop One débuteront les travaux, à commencer par une piste de test qui fera partie du circuit.

Cette piste sera construite en trois ans, ce qui signifie que les premiers tests débuteront à l’horizon 2021. Évidemment, cette feuille de route ne se conçoit que si tout va bien. Si c’est le cas, alors les sections additionnelles s’ajouteront les unes aux autres, jusqu’à former la ligne au complet, normalement d’ici 2028.

L’État de Maharashtra n’est pas le seul à s’intéresser à cette technologie. Plusieurs pays et villes ont bien l’intention de se lancer eux aussi, comme entre New York et Washington, ou encore… à Toulouse.