Pour Akira Toriyama, le succès de Dragon Ball “n’a aucun sens”

Série

Par Mathieu le

Akira Toriyama est-il humble, lucide ou simplement trop franc ? Le créateur de l’un des mangas et animés les plus appréciés au monde s’est confié lors d’une interview réalisée par le célèbre magazine Weekly Shōnen Jump (c’est dans cette revue qu’il a publié les premières planches de Dragon Ball en 1984).

“Je ne dessine pas comme il faut”

À 62 ans, le mangaka reste toujours aussi discret et éloigné des médias. Ses déclarations sont si peu nombreuses que lorsqu’il accorde une interview, chacun de ses mots est épié, analysé.  Et son ressentit vis-à-vis de sa propre création, Dragon Ball, étonne autant qu’elle prête à sourire. Pour Akira Toriyama, le succès de la saga mettant en vedette Son Gokû est une véritable surprise, à la limite même de l’inexplicable :

« Ça n’a aucun sens pour moi, puisque j’estime que je ne dessine pas comme il faut. J’imagine que c’est parce qu’on vit dans un monde où on laisse tout passer. Et quand la barre est à ce niveau, vous pouvez dessiner n’importe quoi et personne ne se plaint après en disant que c’est impossible. »

Une déclaration qui peut laisser penser que, les fans que nous sommes, apprécions une œuvre qui n’est que de piètre qualité par manque de jugement et de cohérence. Et lorsqu’on lui explique que Dragon Ball a permis au Weekly Shōnen Jump de voir ses ventes considérablement augmenter, il affirme :

« Je suis heureux d’entendre ça, mais… ça n’a vraiment aucun sens pour moi. Il y a quelque temps, je relisais la série pour la première fois depuis un bail, et, bien que l’arc de Friez (Freezer, NDLR) soit suffisamment haletant pour attiser mon intérêt, je me demande toujours comment ça peut être aussi populaire. * »

Un homme de l’ombre

Un discours qui peut paraître irrespectueux envers les lecteurs assidus du manga de Toriyama, mais qui finalement ne surprend pas vraiment. L’auteur japonais n’a jamais été doué pour évoquer son manga, comme on peut s’en rendre compte dans l’unique interview télévisée qu’il a réalisée dans sa vie.

Reste que Dragon Ball, aussi « mal dessiné » soit-il, est aujourd’hui encore une référence et reste toujours aussi suivi et attendu par des millions de personnes à travers le monde, comme le prouve la série Dragon Ball Super depuis près de trois ans. On a également hâte de découvrir le prochain film, qui se veut plus que mystérieux, sur les origines de Saiyans, prévu pour la fin de l’année. Selon les dernières indiscrétions, Akira Toriyama aurait personnellement écrit et supervisé le projet. Un véritable gage de qualité, quoi qu’il en pense.

* Des propos traduits du japonais par Todd Blankenshio