Finalement, le rappeur 50 Cent n’a pas un kopek en Bitcoin

Sur le web

Par Jules le

De l’aveu même de Curtis « 50 Cent » Jackson dans un document juridique, le rappeur américain n’a pas gagné plusieurs millions de dollars grâce à la cryptomonnaie. Loin de là.

Crédit : Alex Const

Souvenez-vous, fin janvier dernier, le monde apprenait, via TMZ, que 50 Cent possédait à son insu 700 Bitcoins qu’il avait obtenus en paiement de son album Animal Ambition. Estimée à 400 000 dollars à l’époque, la valeur de son portefeuille virtuel a atteint les 8,5 millions de dollars lors de la récente envolée du Bitcoin.

En faillite personnelle depuis juillet 2016, cette petite fortune se manifestait comme une bouffée d’air frais pour le rappeur originaire du Queens. Mais voilà, sa richesse soudaine n’est en réalité, que du vent.

Soigner son image

Dans un rapport juridique obtenu par le site The Blast, Curtis Jackson avoue qu’il « n’a jamais possédé, et ne possède pas de compte Bitcoin, ni de Bitcoins, et, à sa connaissance, aucune de ses sociétés n’a eu de compte Bitcoin de 2014 à nos jours. »

Un mensonge à mettre sur le compte de son image publique.

 

« En général, tant qu'un reportage ne nuit pas irrémédiablement à mon image ou à ma marque, je ne ressens pas le besoin de nier publiquement le reportage. C'est d'autant plus vrai quand je sens que le reportage en question est favorable à mon image ou ma marque, même si ce dernier est basé sur une mauvaise compréhension des faits ou contient de fausses informations. »

Toujours dans le document émis dans le cadre de son affaire de faillite, 50 Cent explique que les médias s’étaient trompés en avançant que le Bitcoin lui avait permis d’engranger plus de 8 millions de dollars.