Samsung Pay, pour payer avec son smartphone Samsung, arrivera en France avant l’été

Smartphone

Par Gaël Weiss le

Samsung vient d’annoncer le lancement prochain de Samsung Pay, sa solution de paiement sans contact sur smartphone, « avant l’été ». Un lancement timide dans un premier temps puisque seules deux banques et une poignée de smartphones haut de gamme seront concernés.

Comme son nom le sous-entend, Samsung Pay est le concurrent direct d’Apple Pay, mais pour les smartphones Samsung. Il s’agit donc d’une application qui permet d’entrer sa ou ses cartes bleues et qui utilise ensuite la puce NFC du téléphone afin d’effectuer des paiements sans contact sur les terminaux de paiement qui le supportent.

Lors du paiement, un swipe de bas en haut depuis l’écran de verrouillage du smartphone permettra de faire apparaître sa carte de paiement dématérialisée. Il suffira ensuite de choisir la carte avec laquelle on veut payer, puis de s’identifier à l’aide du capteur d’empreintes digitales, du capteur d’iris ou d’un code PIN.

Un plafond de paiement qui dépend de la banque

Samsung Pay est intéressant à plus d’un titre. Pas question de limiter les paiements à un certain plafond comme le font les cartes bleues sans contact actuelles. Le plafond de paiement sera donc celui qui est lié à la carte bancaire de l’utilisateur. Il pourra donc, dans la plupart des cas, dépasser le millier d’euros.

Autre avantage de l’application, cette dernière permet de rentrer ses cartes de fidélités des magasins, mais s’enrichira aussi au fil du temps avec des nouvelles cartes de paiement sans contact. Dès son lancement, la carte Ticket Restaurant pourra par exemple être intégrée à l’application et on peut tout à fait imaginer que des cartes de transport ou des badges NFC pourront être ajoutés par la suite. Cela dépend des partenariats que Samsung parviendra à passer avec ses partenaires.

Une offre très limitée pour le lancement

Pour son lancement prévu avant le début de l’été, seule une poignée de smartphones Samsung sera compatible. La liste est courte, il s’agit des Galaxy S7, S7 edge, S8, S8+, S9 et S9+ ainsi que le Galaxy A8 et le Galaxy Note 8. Les Galaxy A5, mêmes équipés d’un capteur d’empreintes digitales ne seront donc pas concernés. « Mais cela pourra changer avec le temps » nous expliquait hier un représentant de la marque.

Samsung présentait hier à la presse française son application. Ses représentants ont ainsi affirmé que le lancement de ce nouveau service est prévu « avant l’été », sans plus de précisions. Au lancement seulement deux banques supporteront le service. Il s’agit en fait du groupe BPCE soit les banques Banque Populaire et Caisse d’Épargne. Seuls les clients de ces banques pourront, dans un premier temps, entrer leurs cartes bleues (VISA et MasterCard) et se servir de leur téléphone pour payer. Samsung nous a toutefois assuré que deux nouvelles banques rejoindront Samsung Pay avant la fin de l’année.

Samsung en simple intermédiaire, aucune données stockées sur ses serveurs

Samsung se veut également rassurant quant aux données collectées par l’application : Samsung ne conserve rien sur ses serveurs, tout est stocké directement sur le téléphone et protégé par Knox, sa solution de sécurité maison. Si l’application liste par défaut les 10 dernières transactions, elle n’en retient pas plus et n’indique pas chez quel marchand elle a été effectuée. Samsung se présente simplement comme un intermédiaire et renvoie l’utilisateur vers sa banque pour ce genre d’information.