Sorties scolaires dans les magasins Apple : le reportage qui interpelle

Apple

Par Anne Cagan le

Un reportage de France 2 s’intéresse aux établissements qui programment des sorties scolaires dans les magasins Apple. S’il n’y a, selon la firme, aucune visée commerciale, plusieurs éléments du reportage posent question.  

Flickr Matt Buchanan

Pas sûr que le reportage de France 2 du 3 avril ait ravi les parents. Mardi dernier, l’Oeil du 20 heures s’interrogeait en effet sur un phénomène pour le moins discutable : ces écoles qui organisent des sorties scolaires dans les magasins Apple.

Une activité qui n’a rien de secret : la société a même une page dédiée qui aide les établissements qui le souhaitent à planifier des sorties dans ses magasins. Gageons cependant que cette information n’était pas connue de tout le monde et qu’elle va faire lever quelques sourcils.

“Une super pub” pour la marque

Certes, la classe filmée en caméra cachée par les journalistes de France TV ne vient pas pour admirer les produits mais pour suivre une initiation au codage informatique. La marque affirme d’ailleurs que ces sorties n’ont qu’une visée pédagogique et aucunement commerciale.

Plusieurs éléments posent cependant question. Les élèves suivis lors du reportage travaillent par exemple sur un robot qui est par ailleurs vendu en boutique. Et ils se voient remettre à la fin de la sortie, un t-shirt et une clé USB à l’effigie d’Apple. Certains vendeurs en magasin n’hésitent d’ailleurs pas à confier que ces sorties font “une super pub” à la marque.

Des éléments qui vont à l’encontre du principe de neutralité selon Paul Devin, inspecteur de l’Éducation nationale et secrétaire général du SNPI-FSU, interrogé par France 2. “Un fonctionnaire dans l’exercice de ses fonctions ne peut pas faire de la promotion pour un objet commercial. Il n’y a pas besoin d’Apple pour enseigner”. Le ministère de l’Éducation a promis d’examiner ces sorties en détail.

Source: France 2

18 réponses à “Sorties scolaires dans les magasins Apple : le reportage qui interpelle”

  1. Désolé mais à part "Ouate Ze Fuck", je vois pas quoi dire, à part que ça indigne de l’éducation nationale et bien sûr de Apple.

    L’initiation au codage tu peux le faire n’importe où, sur n’importe quelle tablette, PC, voir même les bases de l’algorithmique tu le fais sur un tableau noir, bref, ce n’est que de la pub déguisée.

  2. Cool, maintenant on confie l’éducation de nos gamins aux GAFAM… C’est sur, c’est tellement old-school  de faire faire ça par de vrais profs, des fonctionnaires…

  3. "Il n’y a pas besoin d’Apple pour enseigner"A priori et sauf exception, si, un prof de primaire a besoin d’aide pour faire découvrir le développement à ses élèves !Certes passer par Apple c’est pas terrible, évidemment que c’est pour eux un moyen de se faire de la pub, mais je comprends la volonté du prof de proposer ce genre d’initiation à ses élèves.
    Plutôt que de critiquer, l’éducation nationale ferait mieux de mettre en place des formations équivalente…

  4. Il y a énormément d’organismes a but non lucratif qui fournissent des outils et de l’aide pour faire découvrir et apprendre le développement aux jeunes, y compris pour ceux qui savent a peine lire. Code.org par exemple fourni des cours interactifs très bien fait.

    Non, en revanche, il faudrait s’assurer que chaque établissement souhaitant assurer ce genre de formation/initiation ai le matériel nécessaire.

  5. Dans ce reportage de France2, il y avait justement une mise en parallèle avec un programme d’initiation de l’éducation nationale, gratuit et que plusieurs établissements ont refusé. Cette conclusion a été un peu expédiée, donc je ne peux pas comparer la nature des formations, mais ça a le mérite de reporter le porte à faux sur des écoles et non l’éducation nationale dans son ensemble.

  6. Et on en parle de Microsoft qui propose sa suite Office gratuitement à l’éducation nationale et donc aux écoles egalement pour que les élèves travaillent sur Word Excel PowerPoint etc…. Durant toute leur scolarité ils sont formatés à travailler avec ces outils et plus tard ils ne savent pour la plus part travailler qu’avec ça et sont donc "obliger" d’acheter. GG Microsoft aussi pour le coup :D. À quand l’utilisation de logiciel libre dans les écoles et les administrations de France ?

  7. Vive la France !

    On s’offusque parce qu’un enseignant a jugé bon d’organiser une sortie durant laquelle ses élèves pourront utiliser du matériel high tech avec des intervenants qui s’y connaissent..
    Je suis persuadé que sur la circonscription de l’inspecteur les ordinateurs sont sans marques, fonctionnent tous, disposent des derniers logiciels et robots programmables (qui permettent d’illustrer notamment à quoi peut servir la programmation ..)

  8. Bonjour, j’ai une question est ce que vous qui avez un iphone 7 ou SE, avez vous rencontré un problème du mode avion avec la wifi qui reste enclenchée?
    Je l’ai signalé à Apple et ils ne veulent pas me croire et pense que c’est une blague d’autant plus que j’ai fait des photos sur deux iphone que je possède et le problème est identique.
    Dites moi si cela vous est arrivé depuis la dernière mise à jour et faite partager cette information s’il vous plait.
    On constate bien que la wifi travaille en arrière plan quand le mode avion est activé ce qui ne devrait pas être le cas et de ce fait, réduit l’autonomie de la batterie. Encore un bug des dernières mises à jour que Apple ne veut pas prendre en considération.
    Merci d’avance

    5ac8865bc4ae3c6f886a79a3.jpg

  9. Raspberry Pi : c’est sa mission première.

    Il y a des associations qui proposent des initiations à la programmation, avec Scratch, et Python.

    Et ça doit suffire.

  10. L’éducation nationale ne doit pas se limiter à être un tutoriel pour une marque donnée. On doit enseigner comment marche un ordinateur… pas un MacBook ou un iPad. Pour la programmation, XCode est un cas très particulier également.
    Comme Microsoft avec Office pour l’éducation: c’est une limite proposée par une entreprise, que l’EN doit dépasser. Qu’un élève fraîchement sorti d’un cours sur les traitements de texte se retrouve perdu face à LibreOffice est simplement inacceptable.

    De plus en plus je vois les (pré-)ados être des consommateurs passifs, qui ne connaissent de l’informatique que la bulle imposée par quelques marques (d’ailleurs le JDG a très bien suivi le glissement 😉 ). C’est à l’enseignant de leur fournir le recul et les connaissances qui vont leur permettre d’avancer selon leurs propres choix.

  11. Dans les collèges et lycées ils utilisent open office ou libre office (dans les miens en tout cas), je suis actuellement à l’université et c’est quand j’ai commencé à prendre les cours sur l’ordinateur que j’ai commencé à utiliser word, j’ai eu 1 an gratuit avec mon nouvel ordinateur puis j’ai été obligé de le cracker puisque la version offerte aux étudiants est la version web (ok elle contient toutes les fonctionnalités mais bon je préfère avoir un logiciel à part)…

  12. (j’ai oublié de dire que je préfères word parce que c’est plus joli/aggréable à utiliser, mais ça c’est subjectif bien entendu)

  13. Il faut peut-être accepter aussi le fait que nous sommes dans une société qui évolue et, bien que je soit pas fan d’Appel, faire visiter un magasin Apple à une classe n’est pas non plus la fin du monde.
    Personnellement, j’aurai été ravi de pouvoir avoir une visite d’un Apple Store dans le cadre de cours de technologie par exemple en collège ou en lien avec mon bac…

  14. Je t’invite à poster ta demande sur un forum et pas dans un commentaire car tu es un peu hors sujet ;).

  15. En tant qu’enseignant je peux te répondre: c’est "obligatoire" d’avoir des suites Open Source d’installées. Je leur laisse la totale liberté du choix du logiciel…

    Seulement, il faut dire ce qu’il y est, MS Office est plus intuitif et productif. Même si on est avec la version 2003 dans mon lycée.

    Venant du monde de l’entreprise, on a déjà fait le test, avec des personnes totalement "vierges" sur l’utilisation des deux suites. On a vite vu que le coup des licences étaient amorti par la productivité.

    Je serais le premier à les obliger à utiliser une suite libre, si celle-ci ne les amènerait pas à perdre du temps à mettre en forme plutôt qu’apprendre ma discipline. Pourtant, je demande des trucs basiques…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *