Virgin Galactic : Le SpaceShipTwo VSS Unity vient de réaliser son premier vol supersonique

Espace

Par Jules le

Cela faisait un petit moment que l’on n’avait pas parlé de Virgin Galactic et de son SpaceShipTwo VSS Unity. Plus de trois années après le crash mortel d’un appareil, l’entreprise américaine a repris les tests, et vient de conduire avec succès un premier vol à vitesse supersonique.  

Dans la course à l’espace à laquelle s’adonnent les entreprises privées, Elon Musk et SpaceX ont su tirer à eux la couverture médiatique ces dernières années, que ce soit avec le lancement de Falcon Heavy, les nombreux allers-retours de la fusée Falcon 9 et le road-trip spatial de Starman. Ce serait injustement oublier les autres acteurs de la nouvelle conquête de l’espace, à commencer par Virgin Galactic.

I’m back, baby

Il faut dire que depuis octobre 2014 et le crash d’un SpaceShipTwo VSS Unity qui avait coûté la vie d’un pilote et gravement blessé un autre membre de l’équipage, Virgin Galactic avait sensiblement ralenti la cadence des tests. Mais la volonté de proposer un tourisme spatial au commun des mortels (fortunés, cela va de soi) n’a certainement pas été laissée à l’abandon par Richard Branson. Même si malheureusement, Stephen Hawking ne pourra pas profiter du voyage.

La nuit dernière, Virgin Galactic a conduit avec brio le premier vol supersonique de la navette SpaceShipTwo VSS Unity. Portée par l’avion White Knight Two, cette dernière a été lâchée au-dessus du désert du Mojave à plus de 14 km d’altitude. Trente secondes durant, les moteurs du SpaceShipTwo VSS Unity ont poussé l’appareil à une vitesse de Mach 1,87. Le vaisseau a ainsi atteint une altitude de 25 km avant d’atterrir en toute sécurité une trentaine de minutes plus tard.

Une prouesse dont n’a pas manqué de se féliciter Virgin Galactic sur Twitter. De son côté, Richard Branson assurait en octobre dernier lors d’une conférence à Helsinki, qu’il ferait sa première sortie dans l’espace à la mi-2018. C’est tout ce qu’on lui souhaite.