Spotify : La version gratuite fait peau neuve et vous offre plus de contrôle

Sur le web

Par Jules le

Lors de sa conférence new-yorkaise d’hier, le service de streaming a fait montre de sa volonté d’attirer toujours plus d’utilisateurs dans son giron. Et pour ce faire, Spotify a complètement revu sa formule gratuite, en permettant par exemple d’accéder quotidiennement à plus de 40 heures de musique.

Commençons par la mauvaise nouvelle : non, Spotify n’a pas présenté d’enceinte connectée ou d’assistant virtuel à l’occasion de sa conférence qui se tenait hier à New York. La société suédoise s’est uniquement concentrée sur la partie logiciel de son offre.

Something for nothing

Et on peut dire que Spotify s’est montré plutôt généreux envers ses utilisateurs non-payants, qui représentent 90 millions de ses 159 millions d’utilisateurs actifs. En effet, le géant du streaming musical a revu son offre gratuite, et permet désormais aux clients non abonnés d’accéder à 15 playlists par jour. Cela représente près de 750 chansons, soit 40 heures d’écoute quotidienne.

Qui plus est, les utilisateurs pourront désormais choisir l’ordre de lecture des titres d’une playlist, et ainsi ne plus subir le mode aléatoire. Il vous sera également possible de passer à la chanson suivante d’un simple clic.

Bien que les playlists accessibles seront façonnées en fonction des goûts et habitudes d’écoute de l’utilisateur, Spotify déploie un assistant de création. Dans le cas où vous créeriez une playlist à thème, comme « anniversaire » ou « mariage », le service de streaming vous proposera automatiquement des chansons en lien avec la thématique. Concrètement, si vous décidez de concevoir une playlist « Nouvel An », attendez vous à y voir figurer Le Lac du Conemara, I Will Survive ou encore La Chenille. Vous pourrez bien entendu y ajouter les chansons de votre choix.

Less is better

Côté données mobiles, Spotify a annoncé vouloir faire des efforts. Le Suédois promet une réduction de 75% des données 4G utilisées lors de l’utilisation du service. En effet, Spotify s’appuie désormais sur une mise en cache Wi-Fi des diverses playlists. Cela signifie que le service ne streamera plus constamment, et téléchargera en amont vos listes de lecture.

 

Le but de la manoeuvre est aussi bien d’attirer de nouveaux utilisateurs, que d’inciter les utilisateurs non-payants à mettre la main au portefeuille pour souscrire à l’offre Premium. Plus de 60% des abonnés ont d’abord testé le service via son offre gratuite.