On sait pourquoi Colin Trevorrow a été renvoyé de Star Wars 9

Cinéma

Par Mathieu le

Décidément, réaliser un Star Wars est devenu chose compliquée, voire impossible. Après Chris Miller et Phil Lord pour Solo : A Star Wars Story, c’est Colin Trevorrow qui a subi les jougs de Disney et LucasFilm. Le réalisateur de Jurassic World, qui avait été annoncé comme le digne successeur de J.J. Abrams et Rian Johnson a finalement été démis de ses fonctions, avant même le début du tournage, et remplacé par le premier nommé.

Des premiers retours négatifs

Comme d’habitude, on évoquait des « divergences » artistiques pour expliquer ce changement de dernière minute et ce revirement peu surprenant de la part de Disney. Le Wall Street Journal vient néanmoins de publier un article dans lequel on en apprend plus sur ce qui a coincé entre le réalisateur américain de 41 ans et les studios en charge du projet. Si l’on en croit les informations qui proviendrait de sources sûres, lorsque Colin Trevorrow a présenté son idée de ce que devait être Star Wars IX à Kathleen Kennedy, la présidente de LucasFilm et aux dirigeants de Disney, tout a été très bien reçu. L’homme s’est alors lancé dans l’écriture d’un script pour donner forme concrètement à ce qu’il avait en tête. Et c’est à cet instant que la relation s’est tendue.

Kathleen Kennedy n’était pas du tout convaincue par ce que proposait le réalisateur, tout comme Disney et LucasFilm qui se sont mis en tête d’embaucher Jack Thorne, qui a écrit la pièce de théâtre Harry Potter et l’Enfant maudit, pour réécrire le scénario. Problème de taille : ni Kathleen Kennedy ni Colin Trevorrow n’ont apprécié ce nouveau script. Le réalisateur a alors souhaité le retravailler à sa manière, mais la présidente de LucasFilm l’a vite arrêté, lui expliquant qu’ils allaient trouver quelqu’un d’autre. C’est finalement vers J.J. Abrams que les studios se sont tournés, connaissant parfaitement le metteur en scène, sa vision et, certainement, son caractère plus malléable.

J.J. Abrams aux anges

À noter que le Wall Street Journal explique, qu’au départ, il a été demandé à Rian Johnson de reprendre le projet, mais que ce dernier a refusé à cause du laps de temps trop juste pour créer ce nouvel épisode, mais aussi parce qu’il est pris par la mise en place de la nouvelle trilogie. Ce retournement de situation n’a en tout cas pas déplu à J.J. Abrams qui explique : « J’avais quelques idées dès le début, depuis l’épisode VII (…) Mais même dans mes rêves les plus fous, je ne m’étais jamais imaginé avoir la possibilité de leur donner vie. » Espérons que le résultat soit à la hauteur de nos espérances pour ce qui sera le dernier film de la saga Skywalker.