Activision présente Call of Duty Black Ops 4 et… Oh surprise ! Du Battle Royale

Jeux-Video

Par M. Excuisite le

Hier soir, Activision et Treyarch tenaient une conférence pour dévoiler une partie de ce qui attend les amateurs de Call of Duty avec Black Ops I I I I (et non IV comme vous le savez sûrement déjà). Et comme on pouvait s’y attendre, contrairement à l’inquisition espagnole, le FPS accueille bel et bien un mode battle royale, en plus des classiques modes multijoueurs et Zombies.  

Baptisé BlackOut, le mode battle royale de Call of Duty Black Ops 4 n’est en rien une surprise. En effet, plusieurs rumeurs rapportées par Polygon et Kotaku le mois dernier avançaient que le prochain épisode de la série Black Ops laisserait la campagne solo sur le bord de la route au profit d’un battle royale flambant neuf, et absolument pas opportuniste.

Call of Royale

Hier soir, Treyarch a ainsi fait savoir qu’il ne comptait pas réinventer le genre, mais l’adapter à la sauce Call of Duty. De ce que l’on sait pour le moment, les joueurs s’affronteront sur une carte pouvant accueillir une centaine d’entre eux. Outre la possibilité d’incarner des personnages issus des différents opus de la saga, les participants pourront se tirer la bourre en véhicules terrestres, maritimes et aériens.

Zombie Trilogy

Afin de partiellement satisfaire ceux qui adorent qu’on leur raconte des histoires (même si  ce n’est certainement pas sur Call of Duty qu’ils dénicheront les meilleures intrigues), Treyarch et Activision ont décidé d’étoffer le mode Zombie en lui ajoutant une légère surcouche scénaristique. Ainsi, les joueurs seront amenés à vivre des “expériences différentes” via trois chapitres.

Au programme : lutte contre des zombies au corps-à-corps dans une arène de gladiateurs, extermination de zombies sur le RMS Titanic, et pour la troisième carte, retour d’un quatuor de personnages bien connu des aficionados du mode Zombies de la saga. À cela vous devrez ajouter quelques évènements saisonniers et une flopée d’éléments de personnalisation.

Le futur sans le futur

Reste le multijoueur classique de Black Ops 4. Sur scène, Treyarch fait savoir que les wall-jumps et autres armures hyper futuristes ne feront pas partie du voyage. Le studio semble vouloir offrir une approche moins futuriste dans les affrontements, même si les joueurs pourront déployer des balises capables d’enflammer les adversaires dans un rayon proche, d’appeler du soutien aérien capable de ravager la moitié de la map en quelques secondes, ou encore de s’appuyer sur des armes absolument pas abusées comme le lance-grenade automatique avec une cadence de tir proche du fusil-mitrailleur, ou encore les mines lasers de zone.

Au rayon des aptitudes futuristes, mais chut il ne faut pas le dire, ce n’est pas ce que vous croyez, on peut noter le retour des spécialistes comme Recon qui peut s’appuyer sur un wallhack des lunettes de vision thermique pour dénicher les ennemis. Petite subtilité, la régénération de vie automatique n’est plus prise en compte et les joueurs devront composer avec Crash, le médecin du jeu capable de pourvoir son équipe en kit de soin.

Il faudra patienter jusqu’au 12 octobre pour voir débouler Call of Duty Black Ops 4 sur PS4, Xbox One et PC. Les joueurs qui précommandent dès à présent le jeu (il ne faut pas, c’est sale) auront accès cet été à une bêta fermée.