Deadpool 2 est un succès qui déçoit tout de même

Cinéma

Par Mathieu le

Deadpool 2 est sorti dans le monde entier, ou presque. Et pour son premier week-end d’exploitation aux États-Unis, le super-héros à la tenue rouge et noir a démarré fort, mais pas autant qu’espéré.

Meilleur démarrage de l’histoire… derrière Deadpool

Il y a plus de deux ans, lorsqu’il a présenté ses premières aventures cinématographiques, Wade Wilson avait réussi à récolter plus de 132 millions de dollars dans son pays en l’espace de trois jours. Pour cette suite, c’est presque aussi bien avec environ 125 millions de dollars. Un chiffre éloquent qui prouve que le long-métrage attire les spectateurs, mais qui est décevant dans le sens où la Fox, et Ryan Reynolds, espéraient faire bien mieux.

L’objectif de Deadpool 2 étant, bien évidemment, de dépasser les 783 millions engrangés par le premier film, il va falloir faire très fort dans les semaines qui suivent. En effet, en plus de démarrer un peu plus lentement que son prédécesseur, la réalisation de David Leitch va aussi devoir se frotter à la concurrence de Solo : A Star Wars Story. Une mission pas si simple de premier abord. Il reste que Deadpool 2 est le second meilleur démarrage de l’histoire de la franchise X-Men pour la Fox, devant L’affrontement final (102,8 millions) et Days of Future Past (90,8 millions). C’est aussi le second plus gros démarrage pour un film classé R (interdit aux moins de 17 ans non accompagnés) derrière Deadpool premier du nom.

Des chiffres similaires ailleurs

Dans le reste du monde, le long-métrage a déjà rapporté plus de 176 millions de dollars, soit un premier week-end mondial à 301 millions de dollars. Un chiffre qui doit rassurer sans pour autant faire sauter de joie les producteurs qui s’attendaient certainement à mieux. Notons néanmoins que le film n’est toujours pas sorti au Japon, à Hong-kong, au Vietnam et au Mexique, quatre pays friands de ce super-héros. La Chine ne devrait quant à elle pas accepter que Deadpool 2 soit diffusé dans ses salles obscures à cause de la violence et des obscénités diffusées à l’écran.

Cette suite est donc un succès qui n’atteindra peut-être pas les chiffres réalisés par le premier opus, alors que le budget était, cette fois-ci, plus conséquent. Une semi-bonne nouvelle pour Ryan Reynolds et consorts.