Hydrogen One : l’ambitieux smartphone avec écran holographique se dévoile enfin

Smartphone

Par Gaël Weiss le

Il y a une semaine, RED a convié la presse américaine à une première présentation de son smartphone annoncé l’année dernière, l’Hydrogen One. The Verge a pu ainsi approcher ce smartphone ambitieux qui dispose non seulement d’un écran holographique, mais aussi d’un système d’attache pour y accrocher des modules photo. Et contre toute attente, l’ensemble se révèle plutôt convaincant.

En août 2017, la société RED, surtout connue pour fabriquer des caméras 4K de très bonne facture, annonçait qu’elle se lançait sur le marché du smartphone en annonçant l’Hydrogen One. Une annonce d’autant plus curieuse, qu’elle était très ambitieuse : non seulement l’Hydrogen One serait un smartphone haut de gamme, mais en plus il serait modulaire et disposerait d’un écran holographique. Ha, et il coûterait plus de 1000 dollars. Beaucoup pensait qu’il s’agissait au mieux d’un rêve un peu fou, au pire d’une blague.

Ce n’en était pas une, puisque RED a présenté son smartphone à la presse américaine, dans une version fonctionnelle. Et s’il était interdit de prendre des photos de la face avant du téléphone, les journalistes ont pu toutefois tester ce fameux écran holographique. Selon Dieter Bohn, le journaliste de The Verge présent sur place, cet écran est vraiment convaincant.

Crédit image : Dieter Bohn, via The Verge

Un écran 3D plus convaincant que les autres appareils du genre

« Basiquement, il s’agit d’un hologramme. Mais l’image ne sort pas vraiment de l’écran, l’affichage donne surtout une sensation de profondeur » écrit le journaliste, qui le trouve bien plus convaincant que le Fire Phone d’Amazon (le dernier smartphone a avoir inclut la 3D à son affichage). Le journaliste précise que la sensation de profondeur et de 3D est bien supérieure à tous les autres écrans 3D qu’il a pu tester auparavant. Pour autant, s’il trouve l’effet sympathique, pour lui ce n’est cette fonctionnalité qui pourrait pousser à l’achat d’un tel appareil.

Crédit image : Dieter Bohn, via The Verge

C’est plutôt l’aspect modulaire de l’Hydrogen One qui l’a impressionné. À l’instar du Motorola Moto Z, le smartphone de RED dispose d’une grille de connecteurs, située sur sa coque, qui permet d’y attacher des modules. Le premier module à sortir sera ainsi dédié à la photo et permettra d’accueillir des véritables objectifs d’appareils photo. RED a ainsi déjà annoncé que ce module permettra d’utiliser des objectifs de marques Fuji, Canon, Nikon ou encore Leica sur son smartphone. De loin la fonctionnalité la plus intéressante et convaincante.

Crédit image : Dieter Bohn, via The Verge

1195 dollars dans sa version de base

Impressionnant sur le papier, l’Hydrogen One ne se destinera toutefois pas au grand public. Tout d’abord parce qu’il sera vendu très cher (1195 dollars dans sa version de base). Ensuite parce que d’un point de vue design, il manque très clairement d’atouts. Le téléphone est très grand, pour ne pas dire mal dégrossi avec ses tranches en métal et dispose d’une fiche technique un peu faiblarde. Il embarque en effet un Snapdragon 835 – le SoC haut de gamme de 2017 de Qualcomm -, une quantité de RAM inconnue, mais une batterie de 4500 mAh, un port USB et une prise jack.

Crédit image : Dieter Bohn, via The Verge.

La sortie de l’Hydrogen One est prévue pour le mois d’août prochain aux États-Unis. On ne sait pas encore s’il sortira en Europe pour l’instant.