Battlefield V fait le plein d’informations et… Oh surprise ! Pas de Battle Royale (pour le moment)

Jeux-Video

Par Jules le

Avec un logo qui n’est pas sans rappeler le célèbre V de la victoire, popularisé par le non-moins célèbre Winston Churchill, EA ne laisse que peu de doute quant à l’époque choisie pour le prochain épisode de la saga Battlefield. Que les fans de Sherman, MP40 et du bocage normand se réjouissent, la Seconde Guerre mondiale est de retour au bercail.

À l’heure où vous lirez ces lignes, le livestream reveal de Battlefield V aura touché à sa fin et la première bande-annonce du jeu aura été dévoilée. Comme nous n’avions pas la patience d’attendre jusqu’à 22 heures pour en apprendre plus sur le futur blockbuster d’Electronic Arts, nous avons profité d’un passage à Londres pour nous rendre à la conférence de presse qui se tenait plus tôt dans la matinée. Et autant dire que l’évènement a été riche en informations et en langue de bois.

C’est l’histoire d’une guerre…

N’insultons pas votre intelligence en vous listant par le menu toutes le déclarations d’intention et autres tirades marketing dont seuls les communicants ont le secret et intéressons nous plutôt à ce vous réserve Battlefield V.

Là où Activision revoit sa copie concernant Call of Duty en virant le mode solo de Black Ops Quatre bâtons au profit d’un mode battle royale, la campagne War Stories fait son retour avec Battlefield V. L’idée étant toujours de nous faire vivre des “histoires qui méritent d’être racontées” sur des héros anonymes, ce mode solo emmènera le joueur aussi bien en Norvège, où il incarnera une jeune résistante qui lutte contre les forces d’occupation allemande (le mot “nazi” n’a pas été lâché une seule fois durant la conférence de presse), qu’en Afrique du Nord, en France et à Rotterdam.

 

Les forts de guerre

Vu que personne ou presque ne joue à un Battlefield pour sa campagne scénarisée, il est temps d’aborder le gros du jeu : son segment multijoueur. Le succès de titres comme Fortnite, PUBG, Overwatch ou Rainbow Six Siege, n’a pas laissé DICE indifférent et a poussé le studio suédois à rafraîchir sa formule multijoueur.

À commencer par l’introduction d’un nouveau mode coopératif baptisé Combined Arms. Jouable jusqu’à 4, les participants devront compléter des missions aux objectifs générés aléatoirement, tels que la capture d’un point, la défense d’une zone ou la destruction d’une cible.

Pour ce qui est de l’affrontement à plusieurs joueurs, les habitués de la saga retrouveront les classiques modes Ruée, Match à mort et conquête. Le mode Opération, introduit avec Battlefield 1, est également du voyage, non sans avoir subi un petit lifting. En effet, dans une recette similaire à ce que propose Payday 2 pour les braquages, les Ground Operation proposeront plusieurs modes de jeu sur plusieurs jours. Les résultats d’un match influeront sur le jour suivant.

Ainsi, les attaquants peuvent être largués en parachute derrière les lignes ennemies avec pour mission de détruire des canons anti-aériens le premier jour. S’ils y parviennent, ils pourront obtenir plus de véhicules et de tickets de réapparition au début du deuxième jour, qui sera une capture de points plus classique. Dans le cas où une Ground Operation se solde sur une égalité, un jour supplémentaire est mis en place pour départager les deux équipes.

Répondant au doux nom de Last Stand, ce mode propulse les joueurs sur le terrain avec très peu de munitions, et introduit la mort permanente. Les joueurs devront donc collecter des ressources sur le terrain et surtout progresser avec prudence pour éliminer leurs adversaires. L’équipe avec le plus de joueurs encore debout à la fin du temps imparti remporte la victoire. Oui, comme dans un Battle Royale.

Aucun mode Battle Royale n’a été annoncé par EA lors de cette conférence. Pour être tout à fait franc, le mot n’a même jamais été prononcé par l’éditeur ou DICE. Il n’est cependant pas impossible que EA nous garde la surprise pour l’E3 prochain.

Ces Ground Operation seront disponibles au fur et à mesure, dans un temps limité, et permettront aux joueurs de récupérer des récompenses uniques.

Guerre moderne

DICE fait également souffler un vent de fraîcheur sur les mécaniques de jeu, et notamment sur les escouades. Pour faciliter la communication entre les joueurs, le chat vocal est désormais disponible aussi bien dans les menu qu’en partie et lors des temps de chargement. La communication est en effet devenu essentielle. Vous cumuliez les frags grâce au marquage temporaire des ennemis ? Vous pouvez l’oublier, les développeurs ont décidé de se passer de ses services.

Au rayon des nouveautés, sachez que dorénavant, les membres d’une même escouade peuvent réanimer un allié tombé au combat. Qui plus est, ils peuvent désormais traîner un coéquipier blessé pour le mettre à l’abri et ainsi le relever en toute sécurité. Le médecin ne devient pas pour autant inutile car il est le seul capable de réanimer n’importe quel membre d’une équipe, quel que soit leur escouade, et surtout de soigner complètement un allié. Il n’est en effet plus possible de récupérer l’intégralité de sa vie lorsque l’on se met à couvert.

Dans un même registre, les joueurs débuteront chaque partie avec moins de munitions qu’avant. Pour récupérer de précieuses balles, les joueurs pourront aussi bien faire appel à la classe Soutien que s’appuyer sur les stations de ravitaillement flambant neuves situées à chaque drapeau. Un moyen de forcer les joueurs à jouer l’objectif plutôt que le frag.

 

Par ailleurs, une escouade qui se concentrera sur les objectifs sera récompensée par des actions spéciales, comme la possibilité de demander un barrage de fumée, un largage de munitions ou une frappe de roquette V1.

Avec Battlefield V, DICE introduit les fortifications. Tous les joueurs sont équipés d’un outil de construction et peuvent désormais renforcer un drapeau ou un bâtiment détruit avec des sacs de sables, barbelés, obstacles anti-véhicules et autres armes fixes.

Outre un coup de polish sur certaines animations, les développeurs ont ajouté la possibilité de tirer dans toutes les directions une fois allongé, à l’instar de ce que propose déjà Rainbow Six Siege.

Guerre as service

La customisation des personnages a elle aussi été améliorée avec l’apparition de la Compagnie, un hub qui permet au joueur de gérer et conserver ses différents soldats et véhicules. Jouer suffisamment longtemps avec un char par exemple vous permettra de progresser dans un arbre de talent. À chaque nouveau palier, vous pourrez choisir d’augmenter la vitesse, la résistance ou encore la cadence de tir. Idem pour les armes. Évidemment, la dimension cosmétique est également présente puisqu’il est désormais possible de choisir le sexe de ses soldats, en plus de pouvoir modifier de la tête aux pieds l’apparence de son uniforme.

Ces trois heures de présentation se sont conclues avec l’annonce d’un nouveau modèle économique pour le jeu. Au revoir season pass et DLCs payants et bienvenu au Tides of War. Sous ce joli nom se cache un système de saison semblable à ceux d’Overwatch ou Rainbow Six Siege. Dans les faits, il s’agit d’ajouter du contenu gratuit comme de nouvelles armes, cartes ou missions communautaires tous les deux-trois mois, avec pour différence que ces ajouts suivront une logique chronologique. Ainsi, le premier Tide of War se situera au début de la Seconde Guerre Mondiale.

Histoire de ne pas réitérer le fiasco de Battlefront II, EA et DICE ont décidé de laisser les lootbox sur le bord de la route. En revanche, il sera toujours possible de grinder de la monnaie in-game pour débloquer plus rapidement certaines armes et éléments cosmétiques.

Prévu sur PC, PS4 et Xbox One X, Battlefield V se laissera approcher à compter du 11 octobre prochain pour les abonnés de l’EA Access. Les détenteurs de l’édition Deluxe pourront y jouer dès le 16 octobre, alors que ceux ayant opté pour la version standard du jeu devront patienter jusqu’au 19 octobre 2018.

7 réponses à “Battlefield V fait le plein d’informations et… Oh surprise ! Pas de Battle Royale (pour le moment)”

  1. Pas si sur pour le mode BR… ils parlent d’in nouveau mod de jeu nommé "airborne" ce qui peut coller avec le BR

  2. Oui pour un gameplay innovant et qui s’annonce riche. Graphique beau comme à chaque BF, en espérant que la physique ne soit pas trop bridée à cause du portage console. Non pour un énième jeux de propagande pro-US anglo Saxon. A croire que c’est eux les plus fort et les plus balaise "god bless ‘Meurica and god save the King" . Et surtout non à la censure !  On est pas en Chine ****** encore un coup des facho de la bienpensance, honteux ! Nazi nazi NAZI,  c’est bien de ça qu’il s’agit non, alors pourquoi renier le passé ? J’espère qu’on pourrait installer un mod pour avoir les vrai drapeau, juste pour les faire ***** et respecter l’histoire. Aussi sombre soit elle, on ne change pas le passé.

  3. Beau mais pas encore réaliste

    – second guerre mondial mais avec zéro goutte de sang 😒

    – Les avions est en chute libre, nous ne voyons même pas l’essence tomber qui pourrai provoquer d’autres incendies sur une autre zone..

    – Le joueur marche aussi rapidement sur de l’herbe quand il y a de la boue.

    – Le système ne prend pas en compte la fatigue ou le poids

  4. 1:45 Juste aprés avoir tiré avec la MG42 tu vois du sang sur la Mitrailleuse.

    Pour le reste faudra attendre quelques annéees encore.

  5. 1:45 Juste aprés avoir tiré avec la MG42 tu vois du sang sur la Mitrailleuse.

    Pour le reste faudra attendre quelques annéees encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *