Malgré le boycott de Spotify et consorts, le volume d’écoute de R.Kelly progresse

Sur le web

Par Henri le

Le spécialiste du streaming musical a récemment pris des mesures à l’encontre du chanteur R.Kelly. Mais ces dernières ne semblent pas avoir l’effet escompté.

En début de mois, la firme Spotify avait expliqué qu’elle allait prendre des mesures concernant les accusations relatives à certains des artistes de sa plateforme.

Ce fut notamment le cas pour le chanteur R.Kelly, plusieurs fois accusé de violences sexuelles. Le 10 mai dernier, le géant suédois a profité de la campagne #MuteRKelly pour le retirer des playlists, décision partagée par Apple Music et Pandora, qui n’ont néanmoins pas fait d’annonces officielles. Un choix plutôt controversé, qui ne semble pas avoir entaché le nombre d’écoutes globales.

Comme l’explique Associated Press, le volume d’écoute concernant l’artiste (qui n’a pas été supprimé de la plateforme) a même augmenté. Avant la mise en place du boycott général, il était streamé en moyenne 6,58 millions de fois par semaine. Depuis, ce chiffre a progressé à 6,67 millions de fois entre le 10 et le 16 mai. Ces données concernent la totalité des plateformes, dont celles qui ont décidé de mettre en place cette politique.

Il reste néanmoins trop tôt pour s’assurer que les tubes de R.Kelly ne seront pas affectés sur le long terme. Shaunna Thomas, directrice exécutive d’UltraViolet, une organisation de défense des droits des femmes a d’ailleurs précisé que ce genre de décision n’avait pas pour but d’empêcher les gens d’écouter les musiques en question.

Son collectif a demandé les mêmes sanctions pour Eminem, Chris Brown ou encore les Red Hot Chili Peppers.