Malgré le boycott de Spotify et consorts, le volume d’écoute de R.Kelly progresse

Sur le web

Par Henri le

Le spécialiste du streaming musical a récemment pris des mesures à l’encontre du chanteur R.Kelly. Mais ces dernières ne semblent pas avoir l’effet escompté.

En début de mois, la firme Spotify avait expliqué qu’elle allait prendre des mesures concernant les accusations relatives à certains des artistes de sa plateforme.

Ce fut notamment le cas pour le chanteur R.Kelly, plusieurs fois accusé de violences sexuelles. Le 10 mai dernier, le géant suédois a profité de la campagne #MuteRKelly pour le retirer des playlists, décision partagée par Apple Music et Pandora, qui n’ont néanmoins pas fait d’annonces officielles. Un choix plutôt controversé, qui ne semble pas avoir entaché le nombre d’écoutes globales.

Comme l’explique Associated Press, le volume d’écoute concernant l’artiste (qui n’a pas été supprimé de la plateforme) a même augmenté. Avant la mise en place du boycott général, il était streamé en moyenne 6,58 millions de fois par semaine. Depuis, ce chiffre a progressé à 6,67 millions de fois entre le 10 et le 16 mai. Ces données concernent la totalité des plateformes, dont celles qui ont décidé de mettre en place cette politique.

Il reste néanmoins trop tôt pour s’assurer que les tubes de R.Kelly ne seront pas affectés sur le long terme. Shaunna Thomas, directrice exécutive d’UltraViolet, une organisation de défense des droits des femmes a d’ailleurs précisé que ce genre de décision n’avait pas pour but d’empêcher les gens d’écouter les musiques en question.

Son collectif a demandé les mêmes sanctions pour Eminem, Chris Brown ou encore les Red Hot Chili Peppers.

5 réponses à “Malgré le boycott de Spotify et consorts, le volume d’écoute de R.Kelly progresse”

  1. Aussi condamnable soit-il pour ses actes, on ne met pas en place une forme de censure comme cela dans un monde libre ! Le pouvoir que détient ces services est effrayant. En fait, ils ont le pouvoir de vie et de mort sur la carrière de certains artistes. Je ne suis pas dupe, c’était déjà le cas du temps des maisons de disques. Mais avec le streaming, condensé en une poignée d’acteurs mondiaux seulement, c’est encore plus criant.

  2. I must be daft. How is this not censoring? I understand that this music site, as a company does not need to promote certain artists who they feel might represent them in an unfavorable political or social light. But then why is Charles Mansons’ music on here? Or Chris Brown? Or James Brown for that matter? When does it stop? It’s not important that I am a woman. What is important is that we are not erasing the past and forgetting about it but that we have these artistic reminders that just because you like the way someone looks or sounds, it doesn’t make them a good person. It is a valuable lesson we are washing over if we just erase it. Boycott is fine we should protest, but where is the line? Why is no one asking this? Perhaps I am not as sensitive as I should be and something is wrong with me.

  3. Honte à SPOTIFY car cet artiste n’a pas été condamné par la justice et donc je ne vois pas pourquoi boycotter R.Kelly pour des ragots et des accusations qui semblent être inventées de toutes pièces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *