Redevance TV : la réforme n’arrivera finalement qu’en 2019

politique

Par Kesso le

La ministre de la  Culture Françoise Nyssen a indiqué que la réforme de la contribution à l’audiovisuel public arriverait finalement “courant 2019” devant le Parlement et non cette année. 

Flickr ActuaLitté

Le 4 juin, la ministre de la Culture a énoncé comment elle allait réformer les médias du service public. La réforme de la contribution à l’audiovisuel public est l’un des trois “chantiers” du prochain projet de loi de finances prévu pour 2019. Cette fameuse réforme est très critiquée car elle consisterait à instaurer une taxe globale sur tous les écrans pouvant recevoir la télévision. Autrement dit, les ordinateurs, tablettes, smartphones et autres sont désormais concernés.

Même si cette réforme est adoptée, il y a de grandes chances pour que le financement du service public ne change pas beaucoup étant donné que le taux d’adoption des téléviseurs dans les foyers est déjà très haut. Comme le rappelle Numerama, l’audiovisuel public s’appuie en effet sur la contribution des téléspectateurs qui paient 139 euros par ans en métropole et 89 euros en outre-mer. Elle s’appuie également sur la taxe TOCE qui permet de financer la suppression de la publicité sur France Télévisions. Les deux autres chantiers attendus pour 2019 selon le calendrier du gouvernement sont la réforme de la gouvernance de l’audiovisuel public et la régulation à l’heure numérique.

Un débat présent depuis longtemps

Le gouvernement pense à un remaniement de la redevance depuis octobre dernier et cette idée a provoqué la réouverture d’un débat. Pour Françoise Nyssen, il est normal que la contribution audiovisuelle change étant donné que la télévision est aujourd’hui consommée sur d’autres supports. Cette extension de la redevance TV avait déjà été recalée par le Sénat en novembre 2017. Cette idée qui avait aussi été proposée par le gouvernement précédent avait eu la même réponse de la part de Bercy.  

Source: Numerama