Si George Lucas avait réalisé une nouvelle trilogie Star Wars, il aurait ENCORE approfondi le sujet des midi-chloriens

Cinéma

Par Gaël Weiss le

Que se serait-il passé si George Lucas avait décidé de réaliser une troisième trilogie à Star Wars à la place de Disney ? Jusqu’à présent, on ne le savait pas vraiment, même si on supposait que célèbre réalisateur allait s’appuyer sur l’univers étendu. Une interview trouvée un peu par hasard sur Twitter a toutefois permis de savoir ce que ce brave George aurait aimé aborder. Et, croyez-moi, il a vraiment bien fait de revendre son bébé à Disney.

Il y a quelques jours est sorti un livre destiné à accompagner une série d’interviews menées par James Cameron avec des réalisateurs de science-fiction célèbre, dans une émission intitulée James Cameron’s Story of Science Fiction. Ce petit livre – encore non traduit en français – contient, entre autres, une entrevue avec George Lucas. Et un utilisateur de Twitter a relevé que George Lucas parlait justement de ce qu’il aurait aimé faire s’il avait été aux manettes d’une potentielle troisième trilogie Star Wars de son cru.

« Les trois prochains films Star Wars allaient aborder le monde microbiotique »

Les deux extraits que l’on peut voir dans le tweet ci-dessus sont extraits de cette page du livre (cliquez sur le lien pour la voir en haut-définition), récupérée par Gizmodo. Alors que James Cameron parle de réchauffement climatique et de l’impact de l’activité humaine sur la Terre, la conversation dérive très vite vers la deuxième trilogie de Star Wars (celle qui raconte les origines de Dark Vador) :

« Tout le monde a détesté quand, dans la Menace Fantôme, nous avons commencé à parler des midi-chloriens. Il y a un pan entier du film qui aborde les relations symbiotiques. Qui vous montre que nous ne sommes pas les patrons. Qu’il y a tout un écosystème derrière ».

James Cameron relève à moitié la remarque et souligne que chaque humain dispose d’un microbiome, que la science découvre à peine. Mais c’est le moment qu’à choisi George Lucas pour aller plus loin et d’expliquer ce qu’il aurait aimé voir dans une ultime trilogie Star Wars :

« [Les trois prochains fims Star Wars] allaient aborder le monde microbiotique. Dans lequel il y a un monde de créatures qui se comportent différemment de nous. Je les appelle les Whills. Et les Whills sont ceux qui contrôlent réellement l’univers. Ils se nourrissent de la Force. »

George Lucas voulait donc faire intervenir de nouveaux protagonistes au sein de sa saga. Il décrit plus précisément leur rôle.

« À l’époque, je disais qu’au final, cela signifie que nous sommes justes des véhicules pour les Whills, qui leur permettent de voyager. Nous sommes des vaisseaux pour eux. Et les tuyaux sont les midi-chloriens. Les midi-chloriens sont ce qui est utilisé pour communiquer avec les Whills. Les Whills, d’une façon générale, sont la Force. »

Les Whills, véritables maîtres du destin de la galaxie ?

Il y aurait énormément de choses à dire sur cette interview et la façon dont George Lucas désire expliquer de façon scientifique la façon dont fonctionne la Force, qui confine ici au ridicule. A-t-on réellement besoin d’expliquer la Force pour rendre Star Wars plus crédible ? Non, ce n’est clairement pas le propos. L’histoire des midi-chloriens abordés dans la deuxième trilogie Star Wars est probablement l’un des aspects les plus détestés de Star Wars. Aller encore plus loin en introduisant les Whills, qui contrôleraient finalement la destinée de la galaxie, dans une dernière trilogie aurait rendu l’ensemble imbitable. George Lucas est d’ailleurs le premier à l’admettre dans cette interview.

« Si j’étais encore aux manettes [de Lucasfilm], j’aurai pu le faire et alors, cela aurait été fait. Bien sûr, de nombreux fans auraient détesté tout cela, comme cela a été le cas dans la Menace Fantôme, mais au moins l’histoire aurait été racontée depuis le début jusqu’à la fin ».

Dans la Menace Fantôme, il est sous-entendu à plusieurs reprises qu’Anakin aurait été créé par les midi-chloriens.

Il faut toutefois remettre cette interview dans son contexte. L’objet n’est pas tant de parler de ce qu’aurait précisément fait George Lucas dans l’hypothétique cas où il aurait réalisé la troisième trilogie que de parler de sa vision de la science-fiction et du rapport de l’homme à son environnement. Aussi mauvaise que puisse être la deuxième trilogie, j’ai beaucoup de mal à croire que George Lucas allait aborder très précisément le cas de Whills comme des personnages principaux.

Des références aux Whills déjà entrevus dans l’univers étendu

À noter enfin que les Whills ne sont pas tout à fait inconnus des connaisseurs de l’univers étendu de Star Wars. Si j’en crois Star Wars Universe, il existe un Ordre Antique des Whills, décrit comme une « communauté sectaire inconnue […] qui avait le pouvoir de maîtriser la Force sans être affiliées aux traditionnels Jedi et Sith ». Qui-Gon Jinn aurait notamment appris certaines de leur technique, dont la « capacité de garder [son] essence dans la Force après la mort ». Il faut bien reconnaître à George Lucas une certaine cohérence dans son propos.

Source: Gizmodo