Google investit dans le commerce en ligne chinois

Business

Par Olivier le

Les services de Google sont bien moins implantés en Chine qu’ailleurs dans le monde. Cela n’empêche pas le moteur de recherche de vouloir se tailler une plus grosse part du gâteau, en particulier dans le commerce en ligne.

Même si la croissance a été moins rapide ces dernières années, le commerce en ligne chinois ne cesse de battre record sur record. Il n’y a qu’à voir les résultats d’Alibaba durant la fête des célibataires, prétexte à une frénésie de consommation que l’on n’imagine pas en Europe ou aux États-Unis.

Un marché immense

Google a annoncé cette semaine un investissement stratégique de 550 millions de dollars dans JD.com. Il s’agit rien moins que du deuxième plus important commerçant en ligne en Chine, un véritable mastodonte à l’échelle du pays, mais aussi vis à vis du reste du monde. Ce partenariat avec Google est bénéfique pour les deux parties.

Google va tout d’abord bénéficier du savoir-faire et de l’expertise de son partenaire en matière de logistique. L’entreprise a déjà un pied dans ce domaine en vendant depuis sa propre boutique des appareils électroniques comme les Pixel. Mais la distribution de produits à grande échelle nécessite des ressources et de la matière grise dont le moteur de recherche ne dispose pas forcément.

Ce dernier entend d’ailleurs accélérer la manière dont les écosystèmes de distribution offrent des “expériences” satisfaisantes aux consommateurs. Et ce, à l’échelle mondiale… sans oublier surtout de s’adresser au secteur de l’e-commerce en Asie du Sud-Est qui connait une accélération : à l’horizon 2025, ce marché devrait représenter la bagatelle de 88,1 milliards de dollars.

Il s’agit aussi pour Google de mettre un pied dans la porte qui lui bloque toujours le passage vers l’immense marché numérique chinois. Pour JD.com, ce partenariat lui ouvre de nouveaux marchés occidentaux au travers d’une présence renforcée dans Google Shopping. Tout le monde y gagne et on peut penser que Google ne s’arrêtera pas en si bon chemin.

Source: Google

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *