Les bande-annonces qu’il ne fallait pas manquer cette semaine

Cinéma

Par Elodie le

Si les oranges ont miné votre moral en même temps que votre été, Nicky Larson, Casse-noisette, Michael Moore ou encore Predator viennent jouer les lots de consolation. Voici les bande-annonces qu’il ne fallait pas manquer cette semaine.

Maniac

Maniac

Dans le flot presque ininterrompu des créations originales Netflix, Maniac a piqué notre curiosité. Réalisé par Cary Fukunaga (à l’œuvre dans True Detective), la série réunie Emma Stone (LaLaLand), Jonah Hill (Le loup de Wall Street), Justin Theroux (The Leftovers) et Sally Field (Brothers & Sisters).

Maniac racontera l’histoire d’Annie qui cherche à “recoller les morceaux de ses relations avec sa mère et sa soeur” et d’”Owen, cinquième enfant d’une riche famille industrielle de New York, qui lutte contre une forme atypique de schizophrénie”. Tous deux se retrouvent impliqués dans un essai pharmaceutique de trois jours qui tourne rapidement à la catastrophe. Un voyage à travers l’espace et le temps qui s’annonce particulièrement mouvementé.

American Horror Story

Après Murder House, Asylum, Coven ou encore Freak Show voici venue le temps de l’Apocalypse pour cette 8e saison d’American Horror Story diffusée sur FX.

Comme à l’accoutumée, rien n’est révélé du show dans cette bande-annonce, mais l’ambiance est plantée : “L’histoire commence avec la fin du monde, et c’est là que commence notre monde”. Guerre nucléaire, bébé démon, cette nouvelle saison sera un crossover entre la saison 1, Murder House, et la saison 3, Coven et l’occasion de retrouver d’ancien personnages. Jessica Lange fera donc son grand retour dans la peau de Constance Langdon (vue dans la saison 1 à 4).

Sarah Paulson, Kathy Bates, Evan Peters, Adina Porter, Cheyenne Jackson, Billy Eichner, Leslie Grossman, Billie Lourd et Emma Roberts viennent grossir le casting d’Apocalypse.

Bref, âmes sensibles s’abstenir (une fois encore) !

Casse-Noisette et les Quatre Royaumes

Un peu de douceur dans ce monde de brutes avec cette nouvelle production live signée Disney. Attendue pour Noël, cette mouture reprend l’un des plus grands classiques de la littérature et l’un des ballets les plus repris dans le monde.

Casse-noisette et les Quatre royaumes contera l’histoire de Clara, une jeune fille qui a récemment perdu sa maman et qui ne souhaite qu’une chose, une clé. Une clé unique en son genre, celle qui ouvrira la boîte contenant l’inestimable cadeau que sa mère lui a laissé avant de mourir. À la fête de fin d’année organisée par son parrain, Drosselmeyer (Morgan Freeman), Clara découvre un fil d’or qui la conduit jusqu’à cette précieuse clé, mais celle-ci disparaît aussitôt dans un monde étrange et mystérieux. C’est dans cette contrée parallèle que Clara va faire la connaissance d’un soldat nommé Phillip, d’une armée de souris, et des souverains de trois Royaumes : celui des Flocons de neige, celui des Fleurs et celui des Friandises. Pour retrouver cette clé et restaurer l’harmonie du monde, Clara et Phillip vont devoir affronter la tyrannique Mère Ginger (Helen Mirren) qui vit dans le quatrième Royaume, le plus sinistre d’entre tous…

Au casting : Mackenzie Foy (Interstellar, Twilight) dans le rôle de Clara, mais aussi Morgan Freeman, Helen Mirren et Keira Knightley.

City Hunter (Nicky Larson)

Nicky Larson ne craint personne, en revanche, une tripotée de fans du dessin animé redoutent son adaptation sur grand écran avec Nicky Larson et le secret de Cupidon par Philippe Lacheau. Les premières images dévoilées n’ont pas réussi à rassurer les fans qui voyaient leur enfance foulée du pied.

Dans le même temps, c’est la série culte des années 90 qui s’offre un long métrage animé  réalisé par Kenji Kodama. City Hunter, le film, se dévoile dans une première bande-annonce. Un peu plus de 30 secondes qui nous permettent de constater que Nicky n’a rien perdu de sa superbe !

Tell me a Story

Si la plupart des contes pour enfants se terminent par cette célèbre phrase : ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants, d’autres ne s’embarrassent pas de happy end.

La série horrifique Tell me a story est de ceux là et entend proposer une lecture adulte de ces histoires. À l’instar d’un Alice au pays des merveilles, nos contes ne sont jamais réellement ce qu’ils semblent être, du moins tels qu’on aimait à nous les raconter. Vous ne lirez plus Les Trois petits cochons de la même manière après ça…

Prévu pour le 31 octobre prochain sur CBS All Access, le show a été créé par Kevin Williamson, scénariste de Scream et créateur de Dawson.

Fahrenheint 11/9

Cela faisait bien longtemps que nous n’avions pas eu de nouvelles de Michael Moore, le réalisateur polémiste de Bowling for Columbine, auréolé d’une palme d’or pour sa charge anti Bush, Fahrenheint 9/11. Après Where to invade Next en 2015, le réalisateur américain signe son grand retour avec un brulot anti-Trump, Fahrenheint 11/9.

Le documentaire tire à boulets rouges sur l’Amérique version Trump et questionne sans détour : « Comment en est-on arrivé là, putain ? ».

Réponse attendue le 21 septembre prochain aux États-Unis. Pas encore de date de sortie pour la France.

The Predator

Film culte des années 80 avec Schwarzy à la manœuvre, le chasseur venu de l’espace opère son grand retour et n’aura rien à voir avec son prédécesseur. Ce Predator version Shane Black sera autrement plus menaçant et pourvu d’une armure dernier cri.

Pour le pitch : Les pires prédateurs de l’univers sont maintenant plus forts et plus intelligents que jamais, ils se sont génétiquement perfectionnés grâce à l’ADN d’autres espèces. Quand un jeune garçon déclenche accidentellement leur retour sur Terre, seul un équipage hétéroclite d’anciens soldats et un professeur de sciences contestataire peuvent empêcher l’extinction de la race humaine.

Red Dead Redemption 2

Ultra attendue, la sortie du jeu vidéo de Rockstar Games approche à grands pas. Afin de contenter les fans et titiller leur patience, l’éditeur a dévoilé une séquence de gameplay qui dévoile un peu ce nouveau titre.

Dans la peau d’Arthur Morgan, membre de la bande de Dutch (que Marston tue dans le premier épisode), le joueur devra prendre la route et survivre à une période où brigand et hors-la-loi ne font plus recette.