Vitesse, accès à Netflix US, bande-passante illimitée, protection des données : comment bien choisir son VPN ?

Sécurité, facilité d’utilisation, accès à Netflix US, accès complet à Internet en Chine… Les avantages d’un VPN sont nombreux. Mais il est difficile de s’y retrouver au moment de faire son choix tant l’offre est pléthorique. Et dans ce domaine, ce n’est ni le prix, ni les belles promesses de l’éditeur qui doivent faire foi. Voici comment s’y retrouver dans la jungle des VPN et nos conseils.

Plus qu’un moyen de télécharger de façon anonyme sur les réseaux peer to peer, les VPN sont de véritables couteaux suisses, permettant tout aussi bien de protéger sa vie privée que de se libérer des contraintes posées par des gouvernements ou des entreprises. Concrètement, un VPN peut tout aussi bien vous permettre de télécharger tranquillement des torrents, que de regarder Netflix US depuis la France (quand ils le permettent) ou d’accéder à Internet sans aucune censure depuis la Chine ou la Turquie, entre autres.

Reste qu’au moment de choisir son VPN, il est toujours difficile de savoir quels sont les éléments à prendre en compte. Les tarifs peuvent aller du simple au triple, les services proposés ne peuvent couvrir que certains types d’appareils et les éditeurs de VPN se gardent souvent bien de dire quelles données des utilisateurs ils collectent. Voici trois points importants à surveiller.

La sécurité des données

C’est sûrement le point le plus important lorsque l’on utilise un VPN. Car c’est par lui que transite l’intégralité de vos données. Et de ce point de vue, tous les VPN ne se valent pas. Comme le démontrait une étude publiée en mars 2018, de nombreux VPN, même payants, collectent les données de leurs utilisateurs. Autrement dit, ils surveillent où vous allez, ce que vous regardez, voire enregistrent des informations personnelles comme votre numéro de téléphone ou votre adresse email.

Un bon VPN est donc un VPN qui indique très précisément sur son site ce qu’il conserve ou non comme données sur les utilisateurs. Certains le font très bien et l’indiquent très clairement dès leur homepage (en renvoyant sur leurs conditions d’utilisations) et d’autres le cachent. À noter que dans ce contexte, vous pouvez tout de suite faire une croix sur les VPN gratuits. Si ces derniers sont gratuits, c’est justement parce qu’ils collectent vos données, dont la valeur est bien supérieure aux 3 ou 4 dollars que demandent les VPN payants chaque mois.

La vitesse de téléchargement

Vous avez trouvé un VPN qui vous garantit la sécurité de vos données ? Bien, maintenant, il est nécessaire qu’il fonctionne correctement. À quoi bon payer 4,5 ou 6 dollars par mois si c’est pour être incapable de regarder Netflix en HD ?

Profiter de Netflix US est l’un des avantages d’un VPN… Quand il le permet.

Concernant la vitesse de téléchargement, il n’y a malheureusement pas de recette miracle, il faut se fier aux commentaires des utilisateurs, que l’on peut trouver ici et là et sur Internet. Soyez certain que les plus lents sont toujours pointés du doigt.

Le nombre de serveurs disponibles

Dernier point à prendre en compte : le nombre et l’emplacement de serveurs disponibles à travers le monde. On le disait un peu plus haut, un VPN ne sert pas uniquement à regarder Netflix US. Il permet aussi de passer outre les limitations imposées par certains gouvernements ou par certaines entreprises. Quitte à être en Chine, autant se connecter sur un serveur japonais, tout proche, pour profiter du meilleur débit possible.

Notre recommandation : NordVPN

Compte tenu de ces trois points, le VPN qui remplit le mieux ces conditions est sans conteste NordVPN.

NordVPN est détenu par une entreprise située au Panama. À ce titre, le Panama interdit aux entreprises de conserver les données des utilisateurs. Ses conditions d’utilisation indiquent très clairement qu’aucune donnée utilisateur n’est conservée où que ce soit. Dans ce domaine, il est impossible de faire mieux.

On ajoutera également que le client de NordVPN est extrêmement complet et facile d’utilisation à la fois. Pour les utilisateurs avertis, il est possible de choisir son protocole de chiffrement de connexion  (OpenVPN,, PPTP, L2TP/IPSec, IKEv2/IPSec). Et pour ceux qui voudraient vraiment garder leur anonymat, la fonctionnalité « double VPN » permet de se connecter à deux VPN différents pour être certain de ne jamais laisser de trace. Et pour une sécurité optimale, NordVPN vous propose la fonctionnalité “Kill Switch” qui, en cas de perte de connexion VPN empêchera automatiquement certaines applications d’accéder à Internet.

Une interface claire, une vitesse de connexion proche de celle en local

L’interface du client est par ailleurs très claire. Un gros bouton on/off permet d’activer ou désactiver le VPN et il est ensuite possible de choisir simplement le pays de destination. Quelque 4864 serveurs présents dans 62 pays sont aujourd’hui disponibles. Difficile d’avoir plus de choix.

Mieux, NordVPN parvient à passer les limitations de VPN de Netflix. Il suffit de se connecter sur un serveur américain pour bénéficier de façon transparente de l’intégralité du catalogue Netflix US. Sur notre connexion fibrée, le serveur américain de NordVPN a affiché un débit descendant de 30 Mb/s, soit presque autant que notre connexion sans VPN. Dernier point, un unique compte NordVPN permet de connecter jusqu’à 6 appareils en simultanés, que ce soit sur PC, Mac ou sur mobile. Des extensions pour Chrome, Firefox, Mac OS, mais aussi Android ou iOS.

Seulement 2,75 dollars par mois

NordVPN propose actuellement quatre forfaits. Le plus avantageux est l’abonnement sur 3 ans, qui revient à 2,75 dollars par mois, ou 99 dollars à l’achat (soit 2,38 euros par mois et 85,64 euros à l’achat). Trois autres forfaits sont proposés :

  • L’abonnement pour un mois à 11,95 dollars par mois (10,34 euros)
  • L’abonnement d’un an à 83,88 dollars ou 6,99 dollars par mois (72,56 euros et 6,05 euros/mois)
  • L’abonnement pour 6 mois à 54 dollars ou 9 dollars par mois (46,71 euros et 7,78 euros/mois)