La France dans la liste des pays où les taxis volants d’Uber Air pourraient décoller

Ville de Geeks

Par Olivier le

Demain en France, pourra-t-on se déplacer dans les taxis volants d’Uber ? L’entreprise a dévoilé sa « short list » de pays où ce nouveau service pourrait s’implanter, et l’Hexagone en fait partie.

Depuis deux ans, Uber développe des taxis volants. Uber Air va expérimenter ses premiers vols d’ici 2020 dans deux marchés, les villes de Dallas et Los Angeles, avec l’objectif de se lancer à l’horizon 2023. Un troisième marché de test est en considération, et la France fait partie de la liste, à côté du Japon, du Brésil, de l’Australie et de l’Inde. Uber indique que son service sera lancé dans la ville choisie d’ici cinq ans.

Des atouts pour la France

Les défis à relever sont cependant nombreux. Uber a signé des partenariats avec plusieurs constructeurs pour les véhicules électriques qui survoleront les cités desservies par Uber Air, mais les technologies sont encore balbutiantes dans ce domaine (ce d’autant que les taxis devront fonctionner à l’électrique). Par ailleurs, les clients seront-ils au rendez-vous ? Dans les cieux, encore plus que sur la route, la confiance est un critère indispensable. Et puis il y a aussi les obstacles législatifs à lever.

Uber s’appuie cependant sur les avancées en matière de décollage et d’atterrissage à la verticale : les appareils n’ont pas besoin d’une longue piste et il est donc plus simple et plus rapide de les emprunter pour voyager. Boeing et Airbus développent de tels engins, signe que le marché est en train d’éclore.

La liste a été révélée durant une exposition qui se tient à Tokyo. Uber a établi une liste de critères pour le choix de la troisième ville : la métropole doit abriter plus de 2 millions de personnes, avoir un aéroport à moins d’une heure du centre-ville, et elle doit aussi avoir la volonté de supporter les services de VTC. Paris est clairement dans la cible.

La France a un avantage : Uber y a implanté un hub de nouvelles technologies. Mais les autres pays sont bien placés aussi… La destination finale sera connue dans les six mois.