Un éboueur flottant pour le continent de plastique du Pacifique

Science

Par Olivier le

Il flotte dans l’océan Pacifique un véritable continent composé de plastique : 88 000 tonnes de déchets qui ont évidemment un impact sur l’environnement et la faune marine.

Cette « grande zone d’ordures du Pacifique » (GPGP pour « Great Pacific Garbage Patch ») est un cauchemar environnemental. Mais ce n’est pas une fatalité : un projet de nettoyage de la zone a été mis en œuvre, et un premier test a été lancé par le projet Ocean Cleanup. Il s’agit de placer au large de San Francisco, à 240 miles nautiques, l’Ocean Cleanup System 001.

L’éboueur de l’océan

Ce filet qui prend la forme d’un U collectera les morceaux de plastique flottant à la surface de la zone de test. Il utilisera le courant, les vagues et le vent pour se déplacer seul. Une fois les morceaux de plastique piégés à l’intérieur du filet dérivant, des bateaux viendront récupérer les déchets pour ensuite les traiter et les recycler.

Il ne s’agit pas d’attraper du poisson, assure les responsables du projet, qui ne veulent récupérer « que du plastique ». Le System 001 est suffisamment serré pour piéger des morceaux de toutes petites tailles (jusqu’à un millimètre). Le filet restera en mer pendant deux semaines, les résultats seront analysés, et si tout va bien il sera déployé à 900 miles nautiques, en plein sur le continent de déchets.

L’appareil devrait être en mesure de récolter 55 tonnes de plastique par an. C’est une goutte d’eau dans les 80 000 tonnes qui s’entassent dans le vortex du Pacifique, mais à terme ce sont 60 de ces systèmes qui prendront la mer. Objectif : extraire 50% du continent de plastique tous les cinq ans… Il faut savoir que 9 millions de tonnes de plastique sont déversées chaque année dans l’océan, avec une bonne partie qui va trouver refuge dans le GPGP.