Voilà les “tortures” que Samsung fait subir à ses téléphones avant de mettre les modèles sur le marché

Smartphone

Par Jules le

Le constructeur sud-coréen lève légèrement le rideau qui cache ses coulisses pour donner aux technophiles une petite idée de sa manière de tester la résistance ou les capacités des produits qu’il met sur le marché.  

 

Crédit : Samsung

Vous vous êtes toujours demandé comment Samsung en était arrivé à tel ou tel choix en matière de capteur photo ? Vous êtes curieux de la façon dont le fabricant teste la résistance de ses téléphones ?

Éprouvé dès le début

Cela tombe bien, Samsung, probablement habité par l’esprit de Noël approchant, a décidé de donner un aperçu de ses sessions de test, conduites par les équipes du programme The Reliability Test Group.

Crédit : Samsung

Ce dernier démarre au début de la conception d’un produit. Une fois que le Sud-Coréen a dessiné les principaux contours d’un futur smartphone par exemple, le groupe de test commence à planifier les exercices de durabilité et de performance. Bien que cela soit différent d’un appareil à l’autre, l’essai d’un modèle donné se découpe en moyenne en douze étapes.

Crédit : Samsung

Lorsqu’un prototype est envoyé sur le banc d’essai, les chercheurs lui font subir tout un tas de sévices, avant de noter ce qui va et ce qui a besoin d’être amélioré. Une fois leur rapport rendu, Samsung modifie les pièces en conséquence et renvoie le tout pour une nouvelle phase de test.

Crédit : Samsung

Essais poussés

On trouve par exemple un test de température, qui pousse la consommation d’un téléphone à son maximum devant une batterie de caméras thermiques, pour déterminer d’où provient la chaleur et dans quelle quantité.

Les laboratoires de Samsung possèdent également une section où l’on passe le plus clair de son temps à faire tomber un appareil sur différents angles pour dénicher les points faibles. L’étanchéité est également sujette à de nombreux essais.Tout comme la prise de photo testée dans toutes les conditions de luminosité grâce à un éclairage artificiel.

Crédit : Samsung
Crédit : Samsung

Le plus “drôle” étant les tests de résistance. Ici, les ingénieurs appuient sans cesse sur les boutons, débranchent et rebranchent continuellement les écouteurs et le chargeur, pour tester les divers ports. Et oui, Samsung a même construit un postérieur artificiel pour simuler le cas où l’utilisateur oublie d’enlever son téléphone de sa poche arrière avant de s’asseoir.

Crédit : Samsung
Crédit : Samsung
Crédit : Samsung
Source: Samsung