Ce scanner révolutionnaire permet de voir l’intégralité du corps en 3D

Science

Par Corentin le

Des chercheurs de l’Université de Californie ont développé le scanner corporel du futur : des images en 3D d’une précision impressionante, en temps réel, en 30 secondes et avec 40 fois moins de radiations que les scanners actuels.

La technologie permet des avancées considérables dans le monde de la médecine. Dernière en date, un impressionnant scanner 3D qui délivre des images du corps humain d’une précision inégalée.

Le scanner 3D des films de science-fiction devient réalité

Ce premier scanner 3D corporel est appelé Explorer, et les premières images témoignant de ce dont il est capable rappellent des films de science-fiction. Il a été développé par des ingénieurs de l’Université de Californie à Davis, et combine deux procédés d’imagerie en simultané : la tomographie par émission de positrons (TEP) et la tomodensitométrie (TDM). Les chercheurs à l’origine du projet voient cette innovation comme un avancée majeure dans le monde médical.

Toute la communauté scientifique s’accorde à dire que le niveau d’informations et de précision de ce scanner est de loin supérieur à tout ce qui existe jusqu’à présent. Lors de la présentation de première images le 24 novembre dernier à Chicago, de nombreux scientifiques se sont émus : “Alors que j’avais imaginé à quoi ressembleraient les images pendant des années, rien ne m’avait préparé aux incroyables détails que nous pouvions voir sur ce premier scan“, a déclaré M. Cherry, professeur distingué au département de génie biomédical de l’Université de Californie.

M. Badawi, responsable de la médecine nucléaire et vice-président de la recherche au département de radiologie à l’Université de Californie, et l’un des chercheurs en charge du projet s’est dit stupéfait en voyant les premières images : “Le niveau de détail était étonnant. […] Nous avons pu voir des caractéristiques que vous ne voyez tout simplement pas sur les scanners TEP réguliers. Et la séquence dynamique montrant le radiotraceur se déplaçant autour du corps en trois dimensions dans le temps était, franchement, époustouflante. Il n’existe pas d’autre appareil capable d’obtenir des données de ce type chez l’homme, c’est donc vraiment nouveau“, a ajouté M. Badawi.”

Beaucoup plus précis et performant, et beaucoup moins nocif !

Les avancées ne s’arrêtent pas là. Ce scanner de 194 cm de long est équipé de 500 000 capteurs et permet de “numériser” le corps humain à une vitesse record de l’ordre de 30 secondes. C’est approximativement 30 fois plus rapide que les scanners PET actuellement utilisés, et cette performance s’accompagne d’une baisse drastique de la quantité de rayonnements émis : environ 40 fois moins. Ce scanner devrait permettre, entre autre, de surveiller plusieurs organes ou activités du corps humain, le tout en temps réel.

L’idée a germé dans la tête de M. Badawi et M. Cherry il y a 13 ans, mais ils n’ont pu se lancer dans le développement du projet qu’en 2011 grâce à une subvention de 1,5 million de dollars de l’Institut National du Cancer américain. Une seconde subvention de 15,5 millions de dollars US touchée en 2015 leur a permis de construire le premier exemplaire de leur scanner.